Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Abattoirs : création d'une commission d'enquête parlementaire

17 Mars 2016, 08:46am

Publié par amisdesbetes

Abattoirs  : création d'une commission d'enquête parlementaire

A l’Assemblée nationale, la création d’une commission d’enquête sur les abattoirs a été validée le 24 février 2016 en Commission des affaires économiques. Cette commission d’enquête verra le jour à l’initiative du groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste (RRDP), sous l’impulsion du député divers gauche Olivier Falorni. Le groupe RRDP fera usage de son droit de tirage, qui autorise chaque formation politique à créer une commission d’enquête par an.

L'action des élus fait suite à l’indignation provoquée par les enquêtes révélées par L214 dans les abattoirs d’Alès et du Vigan, et montrant des violences délibérées, des négligences graves ainsi que des dysfonctionnements entraînant de sévères souffrances animales. Elle aura pour but d’établir “un état des lieux précis de la situation, procéder à l’analyse de l’efficacité des moyens de contrôle des règles sanitaires et des conditions de mises à mort.”

La proposition d’Olivier Falorni fait le constat que “L214 mène régulièrement des enquêtes filmées montrant des vidéos choquantes sur les mises à mort d’animaux dans notre pays. Ces enquêtes prouvent malheureusement qu’il ne s’agirait pas de faits isolés. L’ensemble de ces éléments démontre l’urgence de la création d’une commission d’enquête parlementaire qui devra faire toute la lumière sur ces agissements et être force de propositions [...]”

En février dernier, suite à la révélation des pratiques à l’abattoir du Vigan, L214 avait lancé une pétition adressée aux parlementaires demandant la création de cette commission. La pétition a recueilli le soutien de plus de 145 000 citoyens, et L214 a reçu copie de plus de 14 000 mails adressés aux députés.

Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214, “la création d’une commission d’enquête sur les pratiques des abattoirs et leur contrôle reflète l’inquiétude de nombreux citoyens et tient compte de leur indignation. Elle est aussi le signe que la condition des animaux, et notamment ceux tués par millions pour la consommation, commence enfin à trouver une attention dans la sphère politique.”

La validation de cette commission d’enquête survient le même jour que la publication des résultats par la Commission européenne d’un Eurobaromètre sur les attitudes des citoyens vis-à-vis du bien-être des animaux dits d’élevage. Conduite en novembre et décembre 2015, l’enquête révèle que :

► 98 % des Français considèrent le bien-être des animaux dits d'élevage comme important ou très important.

► 88% des Français estiment que le bien-être de ces animaux devrait être mieux protégé.

► 72% des Français souhaiteraient plus d'information sur la façon dont les animaux d'élevage sont traités.

→ Les vidéos d'Alès et du Vigan

Accueil

Lire la suite

La lettre du CRAC mars 2016

7 Mars 2016, 14:13pm

Publié par amisdesbetes

Voir le courrier sur le site du CRAC Europe

La lettre d'information

jeudi 3 mars 2016

Toujours plus présents face à la barbarie

Bonjour, Catherine MERMOUD

La temporada, agenda officiel de tortures rituelles sur bovins, se déroule une fois encore en 2016 en France. Ni les aficionados ni les pouvoirs publics n’ont l’intention de prêter la moindre attention aux trois-quarts des Français qui veulent la disparition des corridas, pas plus qu’aux recommandations de l’ONU directement adressées à la France pour protéger les mineurs que des parents irresponsables s’entêtent à exposer à des supplices et des agonies ignobles d’animaux innocents.

Le CRAC Europe se bat plus que jamais sur ce front spécifique qu’est la protection de l’enfance. Des procédures judiciaires sont en cours, d’autres ont abouti, comme cela a été le cas le 22 février devant le tribunal de Dax où une avocate mandatée par notre association a obtenu la relaxe d’une militante qui avait filmé une fillette tentant d’échapper à ses parents alors qu’ils se rendaient dans une arène. La mère de la fillette l’avait attaquée pour « montage ». Or, la séquence filmée se contentait de montrer sans aucune coupure ni aucun commentaire le simple et pathétique déroulement des faits. Curieusement, la mère et son avocat n’avaient pas jugé utile de verser la vidéo aux débats – était-elle si gênante que cela ? Chacun peut en juger, elle est en accès libre sur diverses plateformes.

Les actions de terrain pacifiques – manifestations, présence protestataire, stands, conférences – ont repris avant même la première séance de torture de l’année. Plus que jamais, nous ne laisserons rien passer, nous ne lâcherons rien, qu’il s’agisse d’événements dont nous sommes les organisateurs ou de ceux qui le sont par d’autres associations ou même par des citoyens autonomes, pourvu qu’il s’agisse d’actions déclarées. Nous en relayons sur notre site et sur les réseaux sociaux aussi bien l’annonce que le compte-rendu. Vous pouvez les retrouver dans le menu « Actions » de notre site et ses principales sections : événements et comptes-rendus. Le mois de mars verra plusieurs stands et trois manifestations, dont celle qui se tiendra à Arles le 26 mars, où trente taureaux seront sacrifiés. Rejoignez-nous pour dire non à ces horreurs !

Plus que jamais, notre activité repose entièrement sur votre engagement personnel et sur vos dons, adhésions ou achats dans notre boutique (nous attirons votre attention sur deux partenariats, voir la boutique en pied de page). Le CRAC Europe ne reçoit aucune subvention publique, son financement est intégralement assuré par celles et ceux d’entre vous qui y contribuent. Merci par avance pour votre soutien. Nous vous rappelons par ailleurs que notre assemblée générale annuelle aura lieu à Paris le 7 mai 2016. Merci de penser à nous signaler vos éventuels changements d’adresse si vous souhaitez rester informés.

Quelques nouvelles de Jean-Pierre Garrigues. Son état est stable. Son traitement doit se poursuivre pendant encore plusieurs mois et il a toujours besoin de repos. Il nous a fait parvenir les quelques lignes qui suivent.

Chers amis de combat,

A travers les courriers que nous recevons, merci beaucoup pour vos voeux ! Je préfère répondre en bloc plutôt que de répondre individuellement. Donc merci infiniment ! Pour la suite de l’année, il faudra également se voir à Paris le 7 mai pour l’AG du CRAC Europe. J’espère que j’irai mieux. En attendant, merci pour ce combat et merci pour vos pensées.

A bientôt
Amicalement
JP

Pour finir, nos relations avec les parlementaires se poursuivent. Une grande réunion rassemblant une vingtaine d’associations de protection animale françaises (dont le CRAC Europe, bien sûr) aura lieu début juin à l’Assemblée. Elle fait suite à celle du 28 janvier dernier dont nous vous avons parlé dans notre précédente lettre d’information mensuelle. D’autres événements sont en cours d’organisation. Nous y reviendrons le moment venu.

Roger Lahana
Vice-président du CRAC Europe

Prochains événements

le 05 mars à Arles

Stand anti corrida à Arles le 05/03/16

Lire la suite

Férias oui, corridas non!

2 Mars 2016, 15:38pm

Publié par amisdesbetes

Férias oui, corridas non!

Ferias oui, corridas non

Ce que le CRAC Europe veut dire par ce slogan, c’est qu’il soutient (ou plus exactement qu’il ne combat pas) les ferias au sens général du terme, c’est-à-dire les fêtes (traduction en français du mot espagnol feria). Toutes les communes de France organisent des fêtes en plein air au moins une fois par an et parfois plus. Celles où se tiennent des corridas appellent souvent leurs fêtes des ferias parce qu’elles utilisent le plus possible de mots espagnols pour faire plus exotique (feria pour fête, bodega pour bar, etc.) et que, surtout, elles veulent délibérément entretenir une confusion dans l’esprit des gens – et surtout des touristes – entre la partie purement festive (la feria) et la tenue de corridas, qui ne sont que l’une des « attractions » de ces ferias où très peu de gens vont, la plupart préférant festoyer dans les rues. Les aficionados vont parler de « feria » pour désigner la corrida afin de faire croire que si la corrida est interdite, alors il n’y aura plus de fête, ce qui est totalement faux.

Par exemple, la feria de Nîmes attire jusqu’à un million de personnes, dont 98% ne mettent jamais les pieds dans les arènes. La partie feria proprement dite de la métropole gardoise ne propose que des activités festives sans lien avec les animaux : bars, restauration de rue, musiciens allant des fanfares aux groupes de rock nationaux ou internationaux, sonos diffusant devant les bars de la musique enregistrée pour faire danser les gens, etc. C’est bien entendu cette partie-là de la feria qui est bénéficiaire, les corridas étant elles toujours déficitaires. Les ferias n’ont aucun besoin de corridas pour exister, c’est l’inverse. Dans les villes non tauromachiques, les ferias s’appellent tout simplement des fêtes et proposent exactement le même type de distractions pour faire la fête dans les rues, pendant parfois plusieurs jours. Les plus connues sont le carnaval de Nice ou… la célébration du 14 juillet partout en France.

Il est évident que le CRAC Europe n’a aucune raison de s’opposer à ce type de festivités et c’est ce que veut dire le slogan « Ferias oui, corridas non ». Il s’adresse aux 98% de personnes qui aiment venir participer à des fêtes annuelles dans les villes tauromachiques sans pour autant avoir la moindre envie d’aller y voir des corridas. Nous tenons à ce qu’ils comprennent que nous ne nous opposons qu’à la partie qui ne les intéresse pas et que nous n’avons rien contre ce qui attire l’immense majorité d’entre eux : la fête.

Lire la suite

Un monde sans viande

17 Février 2016, 19:22pm

Publié par amisdesbetes

Un monde sans viande

Résumé

En 2050, il y aura au moins neuf milliards de bouches à nourrir. Avec l'augmentation de leur niveau de vie, des pays comme l'Inde et la Chine vont consommer de plus en plus de viande. Ce qui signifie qu'il faudra en produire au moins deux fois plus pour satisfaire la demande mondiale. Or la planète est déjà proche de la saturation. L'élevage monopolise déjà 30% des terres habitables et absorbe 70% des ressources en eau. Pour nourrir ce bétail, la monoculture de soja OGM, avec son cortège de pesticides et de déforestation, dévaste l'Amérique du Sud. Nombreux sont ceux qui appellent donc à un changement radical dans l'alimentation humaine.

Autres

  • Juliette Guérin / Réalisateur

Lire la suite

Vers un nouveau pacte

14 Février 2016, 19:23pm

Publié par amisdesbetes

Comment penser une relation pacifiée avec les animaux?

Avec Florence Burgat, philosophe, directrice de recherche à l'Inra
Estiva Reus, maître de conférence à l'université de Bretagne occidentale.

Cette séance fait partie du cycle "Révolutions animales: de la science au droit", donné à la Cité des sciences et de l'industrie entre septembre 2015 et janvier 2016.

Lire la suite

Rodrigo y Gabriela Promote a Vegan Lifestyle

7 Février 2016, 16:35pm

Publié par amisdesbetes

Rodrigo et Gabriela belle découverte sur le site de PETA

Musical duo Rodrigo y Gabriela take time out from strumming their addictive, acoustic guitar sets to star in a PETA campaign promoting a vegan lifestyle. These compassionate rockers draw the comparison between human rights and animal rights and denounce cruelty to any species.

Rodrigo explains, "I consider animal rights very linked to human rights and to environmental rights. For me it's just one issue." By enjoying a plant-based diet, you can help prevent cruelty to animals, improve your health, and protect our planet. The official handbook for the Live Earth concerts says that "refusing meat" is the "single most effective thing you can do to reduce your carbon footprint."

Rodrigo y Gabriela Promote a Vegan Lifestyle

Lire la suite

La ministre complice des braconneurs

1 Février 2016, 11:01am

Publié par amisdesbetes

SCANDALEUX!!!!!!! Cette année encore S Royal demandent aux agents de l'ONCFS de fermer les yeux lorsqu'ils verrons les chasseurs passer outre la loi et chasser les oies jusqu'au 10 février.
La méthode particulièrement lâche de la ministre (même pas le courage de prendre un arrêté!) a cette fois dépassé la bassesse de ce qu'elle avait fait l'an dernier, puisse que c'est la veille de la fermeture de la chasse aux oies que cette décision est annoncée. Et comble de la bassesse, elle fait annoncer cette mesure tout aussi scandaleuse qu'illégale, par le président de la fédération Nationale des chasseurs!
...

La ministre complice des braconneurs

www.ecologie-radicale.org

Communiqué : Quand le ministère couvre le braconnage.

La CONVENTION VIE ET NATURE constate, que selon une information émanant des dirigeants de la chasse, le député de GIRONDE, Philippe PLISSON, président du groupe chasse de l’'assemblée nationale, assure que la ministre de l'’écologie donnera, à l'’instar de ce qu'’elle fit l’'an passé, des consignes aux préfets pour que ne soient pas verbalisés les braconniers tirant, entre le 31 janvier et le 10 février, les oies cendrées.

Depuis près de trente ans, des contentieux opposent les protecteurs de la nature aux chasseurs, sur les dates d'’ouverture et de clôture de la chasse aux oiseaux.

Une directive de l’'Union Européenne du 2 avril 1979, reprise par une directive du 30 novembre 2009, prohibe la chasse des oiseaux migrateurs « Lors de leur trajet de retour vers leurs lieux de nidification ».

Or, les oies effectuent ledit trajet de retour dès la fin janvier.

Le conseil d’'état annula de nombreux arrêtés ministériels qui, pris sur injonctions du lobby chasse et en violation du droit européen, prorogeaient les tirs d'’oies au-delà du 31 janvier.

L’'an passé, pour échapper à une nouvelle censure du juge administratif, le ministère clôtura la chasse aux oiseaux d'’eau au 31 janvier mais donna des consignes de tolérance jusqu’au 10 février.

Il est inqualifiable, dans un état de droit, qu'’un ministre se fasse complice de la violation flagrante du droit et de contraventions.

Après les tirs de loups, ce gouvernement, contre nature, manifeste sa nocivité.

La chasse est condamnable par trois aspects :

1° D'’un point de vue éthique, il s'’avère fautif de traquer, de mutiler et de tuer des êtres sensibles, pour se distraire. Ce seul aspect suffit à faire de la chasse, loisir de mort, une aberration morale.

2° D’'un point de vue écologique, la chasse détruit la faune et l'’artificialise, s’'ajoutant à toutes les autres causes de raréfaction des espèces sauvages.

3° En France, la chasse, organisée sur des bases corporatistes héritées d’une ordonnance du gouvernement de VICHY, du 28 juin 1941, exerce sur le personnel politique une quasi-dictature, amenant les assemblées légiférantes à délirer sur des thèmes démagogiques dès que la chasse est en cause et avilissant le ministère de l'’écologie, comme nous en avons un exemple dans cette affaire.

Or, le loisir de mort ne recueille désormais que l’'approbation d'’une minorité de nos concitoyens et si la ministre possédait le sens de ses responsabilités, elle limiterait strictement la chasse, à la grande satisfaction de l’'immense majorité.

Une attitude de fermeté, de clarté, de rigueur, en ces affaires, prouverait que le lobby chasse ne représente jamais que moins de 2% des Français.

Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

Contact : TEL 06 76 99 84 65

Lire la suite

Mettre fin au gavage des oies

24 Janvier 2016, 06:52am

Publié par amisdesbetes

Mr Mondialisation

 

Courageux : la députée Laurence Abeille a déposé le 19 Janvier une proposition de loi ayant pour objectif de mettre fin à la pratique du gavage en France. Venue soutenir cette proposition à l'Assemblée, l’actrice Pamela Anderson fut victime de remarques sexistes et insultantes de la part de certains députés. Le renouvellement d'une partie de la classe politique française semble de plus en plus urgent...

Mettre fin au gavage des oies

Sea Shepherd France officiel

Dépasser les apparences

A tous ceux qui décrient Pamela Anserson sans même la connaitre, il est peut être temps de dépasser Baywatch et d'avoir l'esprit un peu plus ouvert que certains de nos députés à l'Assemblée Nationale qui font honte à la France (et surtout à eux mêmes) par leur misogynie et leur sexisme sans nom. Certaines remarques ici ne volent guère plus haut. Pamela Anserson est une militante de la cause animale depuis des décennies, et fait aujourd'hui bien plus pour les animaux à travers sa Fondation et d'autres associations que pour elle même. A ceux qui l'ignorent, renseignez vous avant de dire qu'elle n'a aucune légitimité pour parler des animaux "Je sais qu'on se moque de moi" a - t elle dit "mais ça n'est pas grave, dès lors que mon message est entendu par le plus grand nombre, je veux bien subir ça". Elle a aussi le courage d'affronter les moqueries et les insultes. Ça n'est pas donné à tout le monde.

La réalité que doivent comprendre aussi ceux qui disent "Paul oui, Pamela non !", c'est que sans Pamela Anderson, Paul Watson n'aurait jamais eu accès au plateau de "On n'est pas couchés".

En effet, l'émission avait été contacté par Glénat pour le lancement du dernier livre de Paul, la réponse avait été : "Merci mais on évite d'inviter les non francophones".
Mais bien sur pour Pamela Anderson, la sirène de Baywatch, on trouve des traducteurs sans souci. Et vu que Pamela a mis une condition à sa venue : être accompagnée de Paul, l'affaire fut pliée. Voilà la société médiatique dans laquelle nous vivons.

Donc voilà à quoi sert aussi l'engagement de Pamela : donner une tribune plus grande à des messages essentiels. On aimerait voir plus de célébrités utiliser leur notoriété pour donner une caisse de raisonnance à des messages comme l'état critique de l'océan, qui d'ordinaire, n'intéressent pas ou peu les medias et qui ne sont pas aussi relayés que l'état du couple de Brad Pitt et Angelina Jolie ou des déboires amoureux des Kardashian.

Pamela mérite des encouragements et du soutien de la part des militants écologistes et de la cause animale. Et non des quolibets. Il faut dépasser les apparences et juger les gens sur ce qu'ils disent et sur ce qu'ils font. Si on est incapable de dépasser leur apparence physique, c'est sans doute que la personne la plus superficielle n'est pas celle qu'on croit.

Donc Merci Pamela, pour tout ce que tu fais pour les animaux et merci d'avoir permis à Paul Watson de faire entendre son message plus largement que les medias ne le lui auraient permis de le faire dans cette société médiatique bling bling où le superflu a éclipsé l'essentiel.

Lamya Essemlali

www.ecologie-radicale.org

communiqué : Quand les filières nous gavent.

La CONVENTION VIE ET NATURE, privilégiant l'’éthique, le respect du vivant, le refus de l’'exploitation et de la souffrance sur les intérêts lucratifs, soutient l'initiative de Madame Laurence ABEILLE, députée, visant à abolir le gavage des oies et des canards.

Ce procédé de production de foie gras, foie malade, est cruel pour des animaux qui, n'’en déplaise aux traditionalistes, sont des êtres dotés de sensibilité, méritant, à ce seul titre, notre respect.

Politiquement et sociologiquement, il est acquis que la France n'’interdira pas immédiatement le gavage des palmipèdes en raison des intérêts financiers contraires, qui, dans une société mercantile, font la loi.

Il est tout aussi acquis que le gavage reculera dans le monde et que cette abolition s’imposera un jour comme une évidence morale.

C'’est une question de temps et d'’information de l'opinion, de prise de conscience du fait que l’'animal n’est pas une chose, une marchandise, une machine, mais un être appelant la compassion.

L'’action des mouvements et des personnes oeuvrant pour l’'abolition du gavage, comme on œoeuvre pour l'’abolition de tous les actes de cruauté à l'’encontre du vivant, participe du grand combat des idées qui fait avancer une civilisation.

Pour l’'heure, dans l'’outrance, les défenseurs du gavage, vilipendent les amis des animaux et invoquent le grand malheur de la filière du canard et de l’'oie du Sud-Ouest confrontée à la grippe aviaire, amenant la fermeture momentanée des élevages.

Or, ce sont les élevages concentrationnaires de milliers d’oiseaux (poules, canards et oies) qui génèrent la propagation de ces virus qui trouvent dans ces usines à viande et à oeœufs des conditions idéales d’'émergences.

La CONVENTION VIE ET NATURE remercie Laurence ABEILLE pour sa courageuse initiative, étape sur la voie d'’un nouveau rapport de l'’homme avec le vivant et invite chacun à écouter le point de vue de l’'autre, sans ces excès vindicatifs, ces florilèges d'’agressivité, apanages de toutes les filières, dès qu’une légitime remise en cause s’'exprime.

C'’est ici encore le combat de la vie contre l’'argent.

Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

Contact : TEL 06 76 99 84 65

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>