Quel est le salaire d’un éducateur canin ?

Encore appelé dresseur de chiens, l’éducateur canin est cette personne qui s’occupe de l’éducation des animaux de compagnie comme les chiens. À l’évidence, comme tout autre métier, celui qui l’exerce doit disposer de certaines qualifications et expériences qui impactent son salaire. Quel est alors le salaire d’un tel professionnel ? Trouvez la réponse ici.

Salaire d’un éducateur canin : quelques chiffres

Généralement, les éducateurs canins sont à leur propre compte. Autrement dit, ce sont des entrepreneurs. Ceci étant, leur rémunération est fonction de leurs horaires et de leurs clients. Comme vous pouvez l’imaginer, un dresseur qui est à ses débuts n’aura pas un grand revenu les premiers mois. Cela dit, le salaire d’un éducateur canin est en moyenne de 1000 à 1500 euros par mois.

A voir aussi : Comment appelle-t-on un chien de garde ?

Par ailleurs, un éducateur canin qui est appelé pour des séances individuelles peut gagner de 40 jusqu’à 100 euros l’heure. Tout est fonction de la notoriété de ce dernier, de son professionnalisme et surtout de son expérience.

Qualifications et compétences d’un éducateur canin

Certaines qualifications et compétences sont essentielles pour être un éducateur canin. En premier, il doit être en mesure d’éduquer de par son savoir-faire aussi bien les chiens que leurs propriétaires. De ce fait, il doit disposer d’une bonne qualité relationnelle. Aussi, il doit être à même de communiquer avec les animaux.

A lire en complément : Secrets pour épanouir son compagnon canin

L’éducateur canin doit être ferme, autoritaire et pédagogue. En plus, il doit être assez doux et persévérant dans l’enseignement de bonnes habitudes aux chiens. En réalité, tout comme les humains, les personnalités diffèrent d’un chien à un autre. Pour cela, le dresseur de chiens doit être flexible et patient.

Missions et tâches d’un éducateur canin

L’éducateur canin enseigne aux chiens les règles de vie et d’hygiène pour qu’ils adoptent de bons comportements envers les autres. Cependant, il conseille également les propriétaires de chiens pour les amener à adopter des méthodes pour mieux prendre soin des animaux.

Éducation des chiens

Dans son éducation, le dresseur de chiens apprend aux chiens à écouter et à comprendre ce qui se dit. Il les amène aussi à développer des habitudes de vie pouvant faciliter leur insertion dans la société.

Ainsi, il effectue avec eux des séances au cours desquelles il doit leur apprendre les ordres comme debout, couché, assis, prend, revient, etc. Il leur enseigne aussi où se coucher et surtout quelle attitude adopter pour se mettre à l’aise.

Éducation des maîtres de chiens

En ce qui concerne l’éducation des maîtres, le professionnel leur apprend à mieux comprendre leurs animaux et à les gérer convenablement. C’est pourquoi les maîtres de chiens doivent assister aux séances d’éducation canine. Il y va de leur intérêt.

Perspectives d’évolution de carrière pour un éducateur canin

Un éducateur canin peut travailler dans différents domaines selon ses qualifications et compétences. Il peut, par exemple, ouvrir sa propre entreprise d’éducation canine. Cette option est très prisée par de nombreux professionnels du métier qui souhaitent être leur propre patron.

Si l’entrepreneuriat n’est pas à la portée de tout le monde, l’éducateur canin a la possibilité de se spécialiser dans un domaine particulier. Par exemple, il peut choisir de s’intéresser aux chiens guides pour aveugles ou encore axer son travail sur les chiens détecteurs.

Avec plus d’expérience et des formations supplémentaires en poche telles que celle en comportement animal ou en zoothérapie, il faut savoir que la demande ne cesse d’augmenter et offre ainsi toujours plus d’opportunités professionnelles aux passionnés du secteur animalier. Selon certaines statistiques récentes, le nombre croissant des propriétaires de chien accroît cette tendance à la hausse de la demande.

Même si le salaire moyen mensuel brut d’un éducateur canin débutant ne constitue pas une grande fortune, la passion pour les animaux et le plaisir d’aider les chiens à mieux vivre sont des éléments qui motivent grandement les professionnels de ce métier.

Les facteurs qui influencent le salaire d’un éducateur canin

Le salaire mensuel brut moyen de l’éducateur canin dépend de plusieurs facteurs. Le premier et le plus important est l’expérience professionnelle. Les débutants gagnent généralement moins que les éducateurs canins expérimentés. Effectivement, un vétérinaire comportementaliste avec une expérience solide sera en mesure d’exiger une meilleure rémunération qu’un jeune diplômé ou un autodidacte qui commence tout juste dans ce métier.

Un autre élément à prendre en compte est la localisation géographique du professionnel. À Paris, par exemple, où le coût de la vie est plus élevé comparativement aux villes de province, il n’est pas rare qu’un professionnel expérimenté puisse prétendre à des tarifs journaliers supérieurs à 200 euros en tant que consultant auprès d’entreprises ou de clients particuliers.

Le niveau de qualification peut aussi être un critère déterminant pour fixer la rémunération. Effectivement, si l’éducateur canin a suivi des études spécialisées telles que celles liées au comportement animal ou encore celles relatives aux spécificités des chiens guides pour aveugles (formation longue et coûteuse), cela peut influencer positivement sa valorisation professionnelle.

D’autres données sociales peuvent impacter directement sur les revenus, tels que les charges sociales, notamment celles liées au paiement des cotisations pour la retraite complémentaire, et celles relatives aux régimes de santé. Les éducateurs canins, en tant que travailleurs non-salariés (TNS), sont donc soumis à un niveau d’imposition différent de celui des salariés.

La concurrence locale peut être un autre facteur clé qui influe sur le revenu mensuel brut moyen de l’éducateur canin. S’il y a une forte demande pour les services d’un éducateur canin dans une zone géographique avec peu de concurrents directs, cela peut potentiellement augmenter les tarifs pratiqués par ce dernier.

Le salaire d’un éducateur canin dépend surtout de son expérience professionnelle ainsi que du niveau de qualification acquis durant sa carrière professionnelle. Toutefois, la localisation géographique et la concurrence locale peuvent aussi avoir un impact significatif sur le revenu mensuel brut moyen perçu par ces derniers.

Les formations pour devenir éducateur canin

Pour devenir éducateur canin, vous devez suivre une formation spécialisée. Les formations proposées sont très variées et s’adressent à des publics différents.

Les formations professionnelles permettent d’acquérir les compétences nécessaires pour exercer le métier d’éducateur canin en tant que salarié ou indépendant. Elles peuvent être dispensées par des organismes habilités par l’État, tels que les centres de formation professionnelle continue.

Certaines universités proposent aussi des cursus universitaires spécifiques, notamment dans la filière vétérinaire comportementaliste ou encore dans la psychologie animale. Ces formations sont reconnues et valorisantes sur le marché du travail mais elles restent peu nombreuses et très sélectives.

Pour ceux qui souhaitent se former en autonomie tout en bénéficiant d’un encadrement adapté, il existe plusieurs options:
• Le cours à distance, qui offre une grande flexibilité au niveau du rythme de travail ainsi qu’une grande variété thématique : soins aux chiens malades ou âgés, conseils pour l’éducation canine …
• L’apprentissage ‘sur site’, où le futur éducateur canin peut travailler auprès d’un praticien confirmé afin d’acquérir un maximum de connaissances pratiques tout en étant rémunéré.

On trouvera généralement deux types de formation :
• Une formation courte, qui offre une vue d’ensemble sur les services proposés par l’éducateur canin. Elle est généralement dispensée en ligne et permet aux participants de comprendre les bases de l’éducation canine.
• Une formation longue, qui va plus loin dans la spécialisation et aborde des aspects très spécifiques tels que le dressage, la sécurité ou encore le comportement animal. Elle dure plusieurs mois voire plusieurs années pour ceux qui souhaitent aller jusqu’au niveau Bac.

On peut dire qu’il n’y a pas réellement de parcours idéal pour devenir éducateur canin. Tout dépend du profil personnel, du projet professionnel visé ainsi que des moyens financiers disponibles pour suivre une formation diplômante reconnue à travers tout le territoire français.

Les différents secteurs d’activité pour un éducateur canin

Une fois formé, l’éducateur canin peut exercer dans différents secteurs d’activité. Le choix du secteur dépendra de ses compétences et de ses préférences en matière de travail.

Le premier secteur est celui des associations. Les éducateurs canins peuvent y travailler en tant que salariés ou bénévoles pour aider les propriétaires à mieux comprendre leurs animaux et à résoudre certains problèmes comportementaux. Les associations peuvent aussi proposer des interventions auprès des chiens abandonnés ou maltraités afin de leur offrir une nouvelle chance.

Le deuxième secteur est celui des pensions pour chiens. L’éducateur canin intervient alors auprès d’un public très varié : les propriétaires souhaitant laisser leur animal pendant quelques jours, voire plusieurs semaines lorsqu’ils partent en vacances par exemple. Dans ce cadre-là, l’éducateur a un rôle primordial à jouer : il doit veiller au bien-être des animaux mais aussi répondre aux attentes légitimes des clients (alimentation adéquate, enclos adapté…). Il sera aussi amené à prodiguer différents conseils pratiques tels que le toilettage quotidien ou encore les soins médicaux spécifiques dont ont besoin certains chiens.

Le troisième domaine d’intervention possible concerne tout simplement l’exercice et la promenade canine. Beaucoup de propriétaires manquent effectivement de temps pour sortir leur chien régulièrement ou ne savent pas comment s’y prendre avec lui. L’éducateur canin peut donc être sollicité pour assurer cette prestation soit ponctuellement, soit sur un contrat plus long terme. Les éducateurs canins peuvent aussi intervenir auprès des personnes âgées en perte d’autonomie pour les aider à prendre soin de leur animal de compagnie.

Le dernier secteur qui recrute des éducateurs canins est celui du comportementalisme. Cette spécialisation consiste à comprendre et résoudre les problèmes comportementaux chez le chien (agressivité, anxiété…). L’éducateur peut alors travailler en collaboration avec le vétérinaire ou bien être sollicité directement par des propriétaires faisant face à un problème particulier. Dans ce cadre-là, l’éducateur sera amené à réaliser différents tests et observations afin de déterminer la source du problème relationnel existant entre l’animal et son maître.

Si la rémunération moyenne d’un éducateur canin n’est pas très importante comparée aux autres métiers, il offre cependant une grande diversité dans ses domaines en termes de pouvoir exercer sa passion : aider les chiens et leurs maîtres dans leur relation quotidienne.