Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Plainpalais

23 Juin 2013, 19:30pm

Publié par amisdesbetes

mardi 25 juin : les animaux de Plainpalais ont tous été retirés du bourbier, nous n'en savons pas plus    

Plainpalais… quelques réflexions

 

Je remercie les nombreuses personnes qui ont appelé le refuge, suite à l’affaire de la ferme-hôtel de Plainpalais.  Je remercie aussi le Dauphiné Libéré qui a très vite répondu à notre appel et a consacré un article à ce cas de maltraitance dans son édition du 15 juin dernier.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi les faits et qui les découvrent aujourd’hui, nos photos sont publiées dans deux articles de ce blog.

 

Dans cette affaire, sachez que les moyens de notre association sont très limités. Après avoir été prévenus  de la découverte d’un premier cadavre, nous nous sommes rendus sur place, nous avons pris des photos, nous avons informé le plus largement possible administration et médias. Nous avons déposé une plainte écrite auprès du procureur car la gendarmerie s’est refusée à enregistrer celle que nous présentions. Nous n’avons maintenant aucune possibilité légale de faire plus. Ces animaux ont un propriétaire, seule une décision de l’administration ou de justice peut leur permettre d’être extraits de leur bourbier.

 

Triste constat ; à nouveau la maltraitance se passe au vu et au su de nombreuses personnes, de nombreux témoignages oraux laissent à penser que la maltraitance dure depuis des années. Pourquoi ce long silence ? Quid de l’administration ?

 

Notre intervention a fait sensiblement bouger les choses. Mais nous avons de bonnes raisons de rester particulièrement inquiets. De graves suspicions subsistent, difficultés d’atteindre les points d’eau, et surtout qualité de l’alimentation. Nous ignorons la situation des chèvres, des broutards (veaux), des moutons, sont-ils enfermés dans le bâtiment ? d’autres animaux pourraient encore s’y trouver.

 

Quel avenir pour ces animaux ? Je suppose que, s’ils ont échoué ici, ce n’est pas pour servir d’animaux de compagnie à leur propriétaire, mais plutôt pour finir à la boucherie un jour ou l’autre et rapporter quelques gains.

 

Permettez-moi de m’interroger sur notre société qui, une fois de plus, montre si peu d’intérêt à faire respecter le bien être animal. J’ajoute que de telles conditions de détention et d’alimentation, foin pourri, eau croupie entrainent certainement des conséquences sur la santé des animaux encore vivants. Qui s’en assure avant leur dernier voyage en bétaillère? Quels  moyens concrets est-on capable de mettre en  œuvre pour contrôler et surveiller la suite des opérations et, en bout de chaine, la qualité de la viande qui sera proposée à la consommation ?

 

Les animaux  de Plainpalais, et bien d’autres encore qui vivent des situations similaires, finiront à la boucherie après des vies de maltraitance. Dans le cas de Plainpalais,  plus encore que pour l’élevage industriel, d'ailleurs aussi peu respectueux du bien-être animal, d'autres questions sont à poser : quelles boucheries ?  quelles conditions d’abattage ? quels abattoirs ? quelles traçabilités ? quels congélateurs ? quelles assiettes ?

 

Pas la mienne en tous cas…je suis végétarien et j’entends bien le rester.

bernard

 

 

 

Commenter cet article