Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Pas de prison pour les dauphins

21 Octobre 2013, 04:20am

Publié par amisdesbetes

A propos d'une info qui circule sur internet

Le zoo d'Amnéville envisage la création d'un spectacle de tigres et un delphinarium. Alors même que de nombreux pays du monde avancent vers une interdiction des cirques et des delphinariums, le projet porté par ce zoo est archaïque. Il illustre bien l'abandon par les zoos de leurs prétendus rôles de conservation et de pédagogie.

 

J'ai fait petit tour sur le site de code animal

 

Comment apprend-on au dauphin à « faire des tours » : qu’entend-on exactement par « dressage », et jusqu’où va la contrainte pour obtenir l’obéissance ?


Rappelons qu'un animal sauvage, même captif, n'est pas et ne sera jamais un animal domestique. Les dauphins doivent être pliés par la contrainte pour pouvoir se soumettre au processus de dressage. Cela passe notamment par la privation quasi totale de stimuli, afin que leur attention ne dévie pas (utilisation de bassin petit, peu profond et de béton nu, absence totale de toute décoration ou vie aquatique supplémentaire…), ainsi que par une forme de dépendance vis-à-vis du dresseur par rapport à la distribution de la nourriture. C'est la seule façon d'obliger un cétacé à se focaliser sur l'exécution et l'apprentissage de tours. 

 

À cela s'ajoute l'utilisation de nombreux médicaments tentant de pallier les conséquences typiques de la mise en bassin : réduction de la capacité musculaire, maladies, troubles du comportement, apathie, mais aussi suicides, mise à mort de dominant à dominés, agressions sexuelles, avortements spontanés, morts prématurées...

 

Toutefois, si la liste des problèmes dont pourraient souffrir les cétacés est importante, elle ne doit pas faire oublier que c'est la captivité en soi qui est une contrainte de l'être et qui engendre une souffrance.


Mais pour parler plus spécifiquement de l'évolution des delphinariums depuis les vingt dernières années, il est sage de réellement mettre l'index sur le fait qu'aucune amélioration des conditions de vie en captivité ne solutionnera la souffrance du dauphin captif. Il est probable qu'une évolution des delphinariums vers des formes plus politiquement correct de bassins verra le jour. Mais cela n'est pas une solution. Ce ne sera qu'une évolution du « dauphin esclave » au « dauphin colonisé », une vision du cétacé comme une sorte de « bon sauvage » souriant et au service de l'homme. La captivité est un problème éthique, et doit être traité comme tel.


• www.code-animal.com

 

taiji-tursiops-capture-2012captue à Taiji (japon)

Commenter cet article