Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Vidéo de la manifestation anticorrida le 04 octobre à Rodilhan

7 Octobre 2015, 16:13pm

Publié par amisdesbetes

Le 4 octobre 2015, Rodilhan La Honteuse a de nouveau été le théâtre de scènes de guerre civile : 250 gendarmes en tenue de combat, barriérage anti-émeute sécurisant un périmètre de 2 kilomètres, lacrymogènes à profusion, fumées, sirènes, slogans et violences policières gravissimes avec toujours les mêmes uniques victimes – les manifestants anticorrida, des citoyennes et citoyens de notre pays qui refusent et refuseront toujours que puissent perdurer des spectacles de torture qualifiés de délit par le Code pénal mais exemptés de peine dans le sud du pays.

Oui, des gendarmes qui frappent et gazent des citoyens refusant la perpétration d’un délit, sur ordre d’un préfet appuyé par un Premier ministre qui couvrent un maire paranoïaque, c’est en France et en 2015 que ça se passe. Et, depuis le lynchage en réunion de 70 militants anticorrida à Rodilhan le 8 octobre 2011, par l’entêtement de ce maire buté qui met à chaque fois ses administrés en prison et sa ville en état de siège pendant la durée des spectacles de torture, chaque année à la même époque, de nouveaux supplices rituels de veaux ont lieu, devant un public de plus en plus clairsemé (certains d’entre nous sont rentrés dans les arènes et ont pris des photos pour le prouver).

source : Anna Galore

 

En ce premier dimanche d’octobre, le dispositif d’enfermement du centre-ville a connu une nouvelle escalade : seulement cinq passages possibles, obturés par des grilles de deux mètres ou plus, rendant toute traversée de la commune quasi impossible, saLe colonel Lacroix a pris l’initiative de nous compliquer la tâche en bloquant plusieurs axes supposés être ouverts à notre manifestation déclarée, bien en dehors du périmètre interdit. Pourquoi ? Parce que.

Un colonel qui a paru à de nombreuses reprises totalement dépassé par notre déploiement d’énergie et la multiplication de nos actions aux cinq points de contrôle. Certains de ses gendarmes ont semblé souvent perdus au milieu de nos rangs, jetant des regards peu assurés partout à la ronde et se déplaçant sans raison évidente.uf à passer à travers champs ou à faire des détours considérables. Ce que nous avons fait toute la journée pour perturber le plus possible les accès entre le quartier de haute sécurité et le monde libre.

 

De nombreuses photos montrent des scènes incroyables de gendarmes paniqués, perdant tout sang-froid sans raison, gazant outrageusement à bout portant des manifestants pacifiques qu’ils ont regroupés assis sur un bout de chaussée loin de la zone interdite, en rase campagne, donc dans un lieu où ils avaient tous les droits de se trouver, frappant à coups de poing un anticorrida, envoyer à plusieurs mètres une autre, blessant sérieusement une troisième à la jambe d’un violent coup de pied et la gazant à bout portant. Les matricules des coupables ont été relevés, les agressions ont été filmées, des plaintes seront déposées.

Entre midi et 16 heures, horaire de la seconde séance de supplice, nous avons fait hurler nos sirènes et nos voix pour accompagner la pause repas-détente des pervers terrés à l’intérieur des grilles. De nombreux incidents violents causés par les gendarmes ont marqué cette phase : jet de capsules lacrymogènes en plein milieu de la foule des manifestants, charges, coups, interpellations. Un petit groupe de militants déterminés emmenés par Jean-Pierre Garrigues ont sauté dans le ruisseau qui servait de frontière entre l’extérieur et le pénitencier à ciel ouvert, et sont allés se jucher sur la rive face au parking des aficionados pour continuer à les haranguer malgré les jets de gaz et mise en joue par un flash-ball des gendarmes pour tenter de le faire taire.

 

 

 

La dernière partie de la journée nous a vus nous remettre en place aux sorties de la commune pour prolonger le désagrément des barbares jusqu’à la tombée de la nuit. Dans l’une de ses prises de parole, Jean-Pierre Garrigues a demandé aux gendarmes qui lui faisaient face s’ils n’auraient pas été plus utiles dans le Var pour aider les victimes des terribles intempéries ou pour s’occuper de vrais terroristes. Plusieurs opinaient, l’un a même dit à son voisin : « On n’a rien à faire ici ». Des gradés ont félicité Jean-Pierre pour la façon dont il mène notre combat en général et dont s’est déroulée cette journée en particulier. Il faut dire et redire que les consignes données par Jean-Pierre le matin à tous les manifestants étaient, comme toujours, de rester strictement non violents – aucune atteinte physique aux personnes (forces de l’ordre ou aficionados) ni aux biens. Ces consignes ont été parfaitement respectées tout au long de la manifestation par toutes les personnes présentes. De fait, une fois encore, les seules victimes de violence sont dans nos rangs.

On aimerait bien savoir ce que les Rodilhanais ont pensé de la façon dont leur maire a organisé leur fête de village cette année encore. Un cran de plus dans l’escalade démente que vit Rodilhan année après année. Et plus c’est pire et plus le maire s’enfonce vers la folie sécuritaire en donnant carte blanche aux pires violences pour qu’une poignée de vampires à la dérive ait sa dose de sang.

 

En ce qui nous concerne, notre détermination est redoublée, plus que jamais. L’immense majorité des militants présents nous ont exprimé leur enthousiasme et leurs félicitations pour cette action que nous considérons comme une grande réussite, même si malheureusement tous les taureaux sont morts.

Rien ne nous fera reculer, pas plus des gaz lacrymo vite dissipés que des coups portés par des gendarmes indignes de leur uniforme. Le procès de janvier 2016 ne changera rien à notre mobilisation : tant que Reder ou d’autres s’entêteront à organiser des corridas, nous reviendrons pour nous y opposer. Le combat ne cessera que lorsque la corrida aura été abolie. Nous y travaillons avec nos alliés députés abolitionnistes, qui sont déjà plus de cent à vouloir faire disparaître cette horreur de notre monde.

 

 

Lire la suite

Cirque Gruss dernière séance

4 Octobre 2015, 17:22pm

Publié par amisdesbetes

Cirque Gruss dernière séance
Cirque Gruss dernière séance
Cirque Gruss dernière séance
Cirque Gruss dernière séance
Cirque Gruss dernière séance

Notre dernier rassemblement sur l'autre entrée du cirque le long de l'esplanade devant la foule des passants ordinaires

 

UN GRAND MERCI A TOUS POUR VOTRE PARTICIPATION SUR LE TERRAIN AU COURS DE CES 4 JOURNEES

 

Une pensée pour les manifestants partis manifester contre la corrida à Rodilhan aujourd'hui, nous étions de tout coeur avec vous

 

Lire la suite

Rodilhan : déni de justice 1454 jours sans procès

1 Octobre 2015, 17:09pm

Publié par amisdesbetes

Deuxième lettre ouverte à Mme Beccuau, procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Nîmes

Madame le Procureur,

Suite aux événements dramatiques qui s’étaient déroulés le 8 octobre 2011 dans les arènes de Rodilhan (lynchage de militants pacifistes par des aficionados), vous aviez annoncé un audiencement pour fin 2013 dans un courrier adressé le 26 juillet 2013 à notre avocat Me Jean-Robert Phung. Puis par voie de presse, nous apprenions début 2014 que ce procès pourrait se tenir courant 2014.

Vous avez répondu à notre première lettre ouverte en date du 26 août 2015 en précisant que : « il est désormais envisagé de créer une audience spécifique, susceptible de se dérouler sur une journée et demie, afin de procéder au jugement des faits retenus. Celle-ci pourrait se tenir au cours du mois de janvier 2016… Les avocats identifiés comme intervenant dans le dossier seront consultés sur la disponibilité de leurs agendas. »

A ce jour, Me Phung n’a reçu aucune information de votre part. Par ailleurs, permettez-nous d’être surpris par la méthode puisque nous avons appris cette annonce d’un hypothétique audiencement par voie médiatique. Est-ce une pratique courante et respectueuse des victimes ?

Dans ce contexte, vous comprendrez notre crainte de voir se profiler un troisième effet d’annonce en quatre ans de votre part. A cinq jours de notre grande manifestation de Rodilhan du 4 octobre 2015, toujours aucune date fixée, nos avocats n’ont toujours pas accès aux nombreux dossiers, rien de nouveau…

Nous venons de prendre connaissance d’un nouveau document provocateur émanant du maire de Rodilhan, mis en cause dans les événements du 8 octobre 2011 (pièce jointe numéro 1, document non daté affiché en mairie depuis quelques jours). Nous serions donc tenus éloignés encore plus des arènes qu’en 2013, afin de ne pas déranger les apprentis tortionnaires en dentelle. C’est le contraire d’un message d’apaisement. Face au comportement totalement irresponsable de ce maire qui prend sa population en otage, nous venons de demander à monsieur le Préfet du Gard d’interdire les deux manifestations taurines qui doivent se tenir à Rodilhan ce dimanche 4 octobre 2015 (pièce jointe numéro 2). Ces deux séances de torture de veaux, dans le contexte très particulier que nous connaissons, ne pourront que générer de sérieux troubles à l’ordre public. A quand un message fort des autorités pour signifier aux aficionados que leur activité sanguinaire pose de plus en plus de problèmes ?

Le 6 septembre dernier, les maires de Bouillargues et de Manduel ont rédigé des arrêtés municipaux totalement liberticides, mettant les manifestants (deux demi-finales de « graine de tortionnaires ») à plus de 500 mètres des arènes, pratiquement dans les champs. Le colonel Lacroix a eu la sagesse de ne pas tenir compte de ces arrêtés indignes et de placer les militants du CRAC Europe à moins de 150 mètres des arènes. Tout s’est très bien passé (sauf pour les animaux massacrés comme toujours…). Si M. Le préfet n’interdit pas ces deux séances de torture de veaux à Rodilhan, nous espérons pouvoir être positionnés de la même façon, à moins de 150 mètres des arènes afin de nous faire entendre.

A ce propos, car la gestion des forces de l’ordre est, nous semble-t-il, en partie de votre ressort, nous espérons que le changement de commandement des gendarmes du Gard permettra d’éviter que des militants pacifiques reçoivent des tirs de flash-balls en pleine poitrine, y compris des femmes, ou des grenades déflagrantes dans les jambes. Cet usage totalement disproportionné des moyens en octobre 2013 aurait pu conduire à un drame. Il est de notre devoir de vous alerter.

Car les questions primordiales sont les suivantes : pendant combien de temps encore les autorités protégeront-elles quelques centaines de pervers assoiffés de sang et de souffrances face à une opposition grandissante ? Ne serait-il pas plus sage d’utiliser les moyens de la force publique pour neutraliser les vrais terroristes ? Faudra-t-il un « Sivens » de l’abolition de la corrida pour que les autorités ouvrent enfin les yeux ?

Une chose est certaine : nous avons joué notre rôle de lanceur d’alerte depuis 2011. Et personne ne pourra dire : nous ne savions pas.

Dans l’attente de votre réponse et avec espoir, veuillez croire, Madame le Procureur à l’expression de nos sentiments les plus respectueux mais aussi les plus déterminés.

A Alès, le 29 septembre 2015

Pour le CRAC Europe et ses partenaires,
Jean-Pierre Garrigues
Président du CRAC Europe

Lire la suite

Cirque Gruss à Aix-les-Bains 1er RDV des manifestants

30 Septembre 2015, 20:44pm

Publié par amisdesbetes

Nous avons répondu présents à l'appel de l'association Amis des Bêtes pour nous réunir devant l'entrée du cirque et avant le premier spectacle pour informer les spectateurs de la réalité des conditions de détention des animaux dans les cirques

Cirque Gruss à Aix-les-Bains 1er RDV des manifestants
Cirque Gruss à Aix-les-Bains 1er RDV des manifestants
Cirque Gruss à Aix-les-Bains 1er RDV des manifestants
Cirque Gruss à Aix-les-Bains 1er RDV des manifestants
Cirque Gruss à Aix-les-Bains 1er RDV des manifestants
Cirque Gruss à Aix-les-Bains 1er RDV des manifestants
Cirque Gruss à Aix-les-Bains 1er RDV des manifestants

DEMAIN RDV 18H30 AU MEME ENDROIT VENEZ NOMBREUX SOUTENIR L'ASSOCIATION AMIS DES BETES

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>