Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Massacre des dauphins

23 Novembre 2009, 18:30pm

Publié par amisdesbetes



Massacre de dauphins aux îles Féroé
Article copié sur le blog des dauphins : http://www.blog-les-dauphins.com/massacres-dauphins-iles-feroe/#comment-669

 




Un rite initiatique d’un autre âge aux portes de l’Europe

 

 

Il n’y a pas qu’au Japon qu’on massacre les dauphins (voir l’article sur The Cove). Non. Et vous en avez peut-être eu la preuve grâce à une chaîne d’emails contenant ces photos relatives à un rite initiatique pratiqué dans les îles Féroé.

Féroé (3) Féroé (7)

 

Ces images sont tirées d’un documentaire, “The Black Harvest”, réalisé par la BBC en 1986, et les plus récentes d’entre elles datent de 1992. Néanmoins, cette pratique a toujours lieu actuellement dans les îles Féroé, ensemble insulaire danois bénéficiant d’un régime autonome.

 

Le massacre de dauphins Calderon, malgré l’application parcellaire des directives européennes (qui sont signées par le Danemark mais dont l’application dépend du gouvernement local), y sont une pratique “traditionnelle”, censée marquer l’entrée dans l’âge adulte des jeunes Féringiens.

Féroé Féroé (9)

Cette tradition barbare appelée “grindadráp” remonte au XVIème siècle, une époque où l’on ne savait peut-être pas que les globicéphales constituent, tout comme les autres delphinidés, une espèce sensible et intelligente. Au XXIème, il y a en revanche toutes les raisons de s’indigner contre ce rituel révoltant, qui ne se justifie – outre par son caractère séculaire – que par le fait que les îles Féroé ne respectent pas les actes protégeant les mammifères marins. En effet, elles pratiquent la chasse aux cétacés et la viande de baleine représente entre 30 et 60% du régime alimentaire insulaire !

 

Les manières de procéder aux massacres de dauphins se sont perfectionnées au fil du temps. Aujourd’hui, les sonars et autres procédés se sont ajoutés aux traditionnels harpons et couteaux utilisés par les Féringiens pour mettre à mort des bans entiers de globicéphales.

 

 

Que faire ?

 

 

Féroé (8)Vous pouvez manifester votre indignation auprès des autorités locales. Les îles Féroé sont riches en pétrole : il n’y a rien qui puisse justifier, tant au niveau de la capacité économique locale qu’au niveau éthique, la cruauté de ces massacres.

Voici les adresses email de différents services ministériels féringiens : le bureau du Premier ministre (info@tinganes.fo), le Parlement (logting@logting.fo) ou l’office du tourisme (tourist@tourist.fo). Il y encore l’ambassade du Danemark en France : paramb@um.dk.

Les autorités sont habituées à recevoir des courriers signifiant l’indignation des citoyens de la communauté internationale. C’est pourquoi vous pouvez simplement écrire un mot tel que celui-ci : “I ask the Faroes to stop the slaughter of pilot whales, which is unacceptably cruel, and is no longer a necessary food source for the population. There is no ethical reason to justify the slaughter of these intelligent marine mammals. Sincerely.

 

Enfin, vous pouvez signer et faire circuler cette pétition : Pour l’arrêt des massacres de dauphins aux îles Féroé










AU JAPON : LA BAIE DE LA HONTE
http://www.blog-les-dauphins.com/the-cove/

malgré le  film  THE COVE, après un temps de suspension, le massacre semble avoir repris dans  la baie de TAIJI. http://www.blog-les-dauphins.com/

Ne manquez pas la bande annonce du site officiel français du film THE COVE (présenté par Luc BESSON)
http://thecove-lefilm.com/


Date de sortie cinéma : 30 septembre 2009

Réalisé par Louie Psihoyos Avec Richard O'Barry, Louie Psihoyos, Simon Hutchins, plus Titre original : The Cove Long-métrage américain. Genre : Documentaire Durée : 1h34 min Année de production : 2009

 Synopsis : Après s'être fait connaître dans les années 60 par la série Flipper, l'ex-dresseur de dauphins Ric O'Barry est aujourd'hui un défenseur acharné des cétacés. A Taiji, au Japon, il se mobilise contre le massacre de plusieurs milliers de dauphins par an, perpétré à l'abri des regards. Avec l'équipe de l'Oceanic Preservation Society, O'Barry entreprend de révéler la vérité sur Taiji au monde entier. Malgré l'hostilité de la police locale et des pêcheurs, O'Barry et ses complices réunissent une équipe de choc : cadreurs et preneurs de sons sous-marins, spécialistes d'effets spéciaux, océanographes et plongeurs en apnée réputés se lancent dans une opération secrète destinée à rapporter des images de la petite baie isolée...

                                              SUPPRIMER LES DELPHINARIUMS

 



Commenter cet article

bernard 05/02/2010 12:28


Merci pour votre commentaire, qui m’a permis de lire votre article. Au risque d’être trop concis je le résume de la manière suivante. Les féringiens n’ont pas de leçon à recevoir pour 3 raisons
:
Leurs pratiques ne sont pas moins écologiques que les nôtres
Ni moins cruelles
Elles seraient aussi moins hypocrites
Une discussion serait intéressante sur chacun de ces points, votre raisonnement est respectable et ne manque pas de logique.

Par contre je souris quand vous voulez nous faire croire que les personnes participant au massacre le font dans le but de satisfaire seulement leur besoin naturel en viande. Nous ne sommes plus au
19ème siècle. Les chasseurs d’aujourd’hui tuent par plaisir, souvent au prétexte d'une quelconque tradition, sinon ils vont se servir, comme tout un chacun, au supermarché du coin. Visiblement, et
j’ai du mal à le croire, cette dimension vous échappe, pourtant, cette notion de plaisir qui est en quelque sorte la cerise sur le gâteau de la cruauté, s’additionne à celle " plus ordinaire" des
autres mangeurs de viande. D’où la fermeté de ma prise de position, sans appel à l’égard des massacreurs. L’éthique n’est pas un vain mot, elle évolue, je n’ai pas envie d’être dans le wagon de
queue, faisons la progresser ensemble.
Bernard (pour Amisdesbetes)


philosophieacharnee 02/02/2010 17:47


Bonjour,
je voudrais vous faire part d'un point de vue sensiblement différent avec le votre.
J'ai publié un article sur mon blog à ce sujet : http://philosophieacharnee.blogspot.com/2010/02/labattoir-ou-le-couteau.html
et aimerai avoir votre avis sur la question.
Merci.