Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Quand les abuseurs abusent

9 Mars 2013, 10:43am

Publié par amisdesbetes

article de la CVN

Communiqué du 8 Mars 2013

 

A force de se voir accorder moult cadeaux par les pouvoirs publics, la situation des " tueurs agréés" devient ubuesque dans notre pays.

Très rarement inculpés pour leurs comportements dangereux, les accidents qu’ils génèrent, ainsi que les trop nombreux décès (57 morts pour la saison 2012-2013 d’après nos amis du site "La buvette des Alpages"), nos flingueurs nationaux, qui décidément ne doutent de rien, tentent une nouvelle fois d’imposer leurs règles !

Par le biais de la question écrite N°19956 de M. Julien Aubert, député UMP du Vaucluse à l’Assemblée Nationale, ils voudraient voir imposer le port de gilets fluorescents aux photographes animaliers, sous couvert de problèmes de sécurité que poseraient leurs camouflages. Dans un même temps, ils demandent l’encadrement par des textes de la présence des photographes en forêt, prétextant certains dérangements qu’ils causeraient aux cycles naturels (il est clair que le bruit d’un appareil photo est bien davantage source de stress que celui d’un fusil…!). Et bien entendu, pour parachever le tout, la vigilance de l’ONCFS est elle aussi souhaitée pour faire respecter ces mesures !

On croit rêver !

Mais non ! C’est bien chez nous, en France, Pays Républicain s’il en est (du moins encore pour le moment …) que cela se passe. Avec moins d’un million de pratiquants, ce lobby tente une nouvelle appropriation de la nature.
A analyser leur demande, on pourrait se demander s’ils ne craignent pas plutôt d’être à nouveau photographiés à leur insu, en commettant des actes illicites !
Que craignez-vous donc, messieurs, pour vouloir ainsi absolument connaître la présence de photographes ? Qu’on vous surprenne lors de lâcher clandestins de cochongliers ou autres espèces artificielles ?
Qu’on vous photographie en train de braconner ?
Ou n’est-ce pas plutôt de peur d’être à nouveau filmés quand vos instincts de violence se libèrent, lors de chasses (à courre notamment), ou d’opérations de déterrage, et que vos pratiques soient à nouveau étalées au grand jour par les protecteurs de la nature ?
Drôle de manière de tenter de gommer là encore la réalité de vos activités meurtrières et de blanchir votre image !

La CVN, tout comme le reste des associations et militants animalistes, va être très attentive à la réponse apportée par le Ministre interrogé, M. Jean-Marc Ayrault…

Jean-Paul PERONNET
Secrétaire général de la Convention Vie et Nature

Commenter cet article