Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Paroles d'or

10 Mars 2013, 16:28pm

Publié par amisdesbetes

 

"La véritable épreuve morale de l'humanité, son épreuve fondamentale, réside en son attitude envers ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et à cet égard, le genre humain a souffert une débâcle fondamentale, si fondamentale que toutes les autres résultent de celle-ci" Milan Kundera "l'insoutenable légéreté de l'Etre".
 
 
Emile Zola (discours au Figaro, le 24 mars 1896) : "Alors est-ce qu'on ne pourrait pas de nation en nation, commencer par tomber d'accord sur l'amour que l'on doit aux bêtes ? De cet amour universel des bêtes, par-dessus les frontières, peut-être en arriverait-on à l'universel amour des hommes"  .... "Pourquoi la souffrance d'une bête me bouleverse t elle ainsi ? Pourquoi ne puis je supporter l'idée qu'une bête souffre, au point de me relever la nuit, l'hiver, pour m'assurer que mon chat a bien sa tasse d'eau ? Pour moi, je crois bien que ma charité pour les bêtes est faite de ce qu'elles ne peuvent parler, expliquer leurs besoins, indiquer leurs maux. Une créature qui souffre et qui n'a aucun moyen de nous faire entendre comment et pourquoi elle souffre, n'est ce pas affreux , n'est ce pas angoissant ?  La cause des animaux  passe avant le souci de me ridiculiser."  ....  "c'est à la souffrande qu'il faut déclarer la guerre (...) Que tous les peuples commencent donc par s'unir pour qu'il ne soit plus permis de martyriser un cheval ou un chien, et les pauvres hommes, honteux et las d'aggraver eux mêmes leur misère, en arriveront peut être à ne plus se dévorer entre eux !".
 
 
"Ce qui compte dans la sauvegarde des condors et de leurs congénères, ce n'est pas tant que nous avons besoin des condors, mais que nous avons besoin des qualités humaines nécessaires pour les sauver. Ce sont précisément celles-là même qu'il nous faut pour nous sauver nous mêmes..." Ian Mac Milan, écologiste américain.
 
 
"Être végétarien de nos jours c'est vivre en désaccord avec le cours des choses; la privation, la faim dans le monde, la cruauté, le gaspillage, les guerres. Il faut se prononcer contre tout cela. Le végétarisme est ma facon de me prononcer. Et c'en est une puissante." Isaac Bashevis Singer

"Maintenant, je peux te regarder en paix : je ne te mange plus" Franz Kafka, écrivain austro-tchèque (remarque faite en admirant un poisson).

"Nous ne connaissons pas les bêtes. Les hommes ont encore là un monde inconnu à découvrir. Quand cela sera accompli, ils seront épouvantés de leur cruauté à leur égard".- Paul Liautaud.
...

 


"Une société n'est vraiment juste, sociale et civilisée que si elle respecte et protège l'animal"- Alfred Kastler (Prix Nobel de Physique 1966).

"Vous ne serez jamais, et dans aucune circonstance, tout à fait malheureux si vous êtes bons envers les animaux" Victor Hugo.

"Il y a de simples résolutions que chacun d'entre nous peut prendre pour éliminer l'exploitation d'autres êtres. L'une d'elles est simplement de refuser d'aller voir tout cirque utilisant des animaux. Lorsque je regarde des animaux captifs, cela me fait penser à l'esclavage. Les animaux dans les cirques représentent la domination et l'oppression que nous avons combattues pendant si longtemps. Ils portent les mêmes chaînes et les mêmes fers". Dick Gregory, militant pour les droits civils et défenseur de la non-violence aux côtés du Révérend Martin Luther King.

"Le jour où les taureaux seront considérés comme faisant partie de l'âpre beauté de leur pays, libres et reconnus, ce jour-là, les matadors déchus apprendront à leur tour que le réel courage et l'unique triomphe de l'homme ne sont nulle part ailleurs que dans le respect de la vie"- Pierre Ferran ("les bêtes aussi ont le droit de vivre" pocket éditions).

"Un être humain fait partie d'un tout que nous appelons : "l'Univers" ; il demeure limité dans le temps et l'espace. Il fait l'expérience de son être, de ses pensées et de ses sensations comme étant séparés du reste, une sorte d'illusion d'optique de sa conscience. Cette illusion est, pour nous, une prison, nous restreignant à nos désirs personnels et à une affection réservée à nos proches. Notre tâche est de nous libérer de cette prison en élargissant le cercle de notre compassion afin qu'il embrasse tous les êtres vivants et la nature entière dans sa splendeur".- Albert Einstein.

"Je sais : on va me taxer de sensiblerie. C'est vite dit. C'est surtout à nous, les hommes, que je pense. Tuer nous avilit. Chaque coup de fusil blesse celui qui tire, et blesse l'espèce humaine tout entière".- René Barjavel ("Laissez-les vivre").

"Nous ne connaissons pas les bêtes. Les hommes ont encore là un monde inconnu à découvrir. Quand cela sera accompli, ils seront épouvantés de leur cruauté à leur égard". Paul Liautaud.

"Tant qu'un animal sera abandonné, personne ne pourra fuir la solitude. Tant qu'un animal sera outragé, personne ne sera à l'abri de la violence. Tant qu'un animal sera reclus, aucun homme ne sera libre".- Franco Libero Manco (auteur italien).

"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille".- Bradley Miller.

"Si un jour la croyance que l'homme peut se dispenser de nourriture animale venait à se généraliser, cela entraînerait non seulement une grande révolution économique, mais aussi un grand progrès moral".- Maurice Maeterlinck (écrivain et poète belge).

"Tant que les hommes continueront à être les destructeurs impitoyables des êtres animés des plans dits inférieurs, ils ne connaîtront ni la santé ni la paix. Tant que les hommes massacreront les Bêtes, ils s'entretueront. Ceux qui sèment le meurtre et la douleur ne peuvent, en effet, récolter la joie et l'Amour!".- Pythagore.

Commenter cet article