Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Marquages territoriaux et phéromones du chat (partie 3)

26 Juin 2012, 07:07am

Publié par amisdesbetes

Phéromones et territoire
Il y a trois types de phéromones:
  1. phéromones territoriales sensu stricto
  2. phéromones d'alarme et d'espacement
  3. phéromones d'identification (familiarisation, apaisement)

Les marques urinaires
Elles sont situées à proximité d'un lieu de passage et d'un champ. Parfois aussi elles sont émises dans un champ de chasse (terrier de lapin).
Elles sont activées par l'excitation, l'émotion, la sexualité et l'intrusion territoriale. Elles sont émises surtout lorsque 70% des marquages faciaux d'identification sont perturbés.
Pendant l'ontogenèse, on peut remarquer une séquence partielle chez un chaton de 4 semaines. C'est à la puberté que la séquence complète apparaît sous influence hormonale. Cette influence activatrice ne dure que deux semaines, au maximum. Ensuite la séquence devient indépendante des hormones. Cependant, une stérilisation réduit l'incidence des marquages.
La séquence typique est la suivante: approche d'un lieu approprié (surface verticale, au pied de laquelle se trouve une surface meuble), flehmen (d'une marque antérieure), pétrissage, retournement dos au support, hérissement du poil, redressement de la queue en position verticale, émission d'un petit jet d'urine (parfois quelques gouttes), miaulement, retournement, flehmen, éloignement.

Les griffades
Les chats territoriaux les impriment à proximité des champs d'isolement, des champs de chasse, d'élimination et d'alimentation, sur des objets visibles de toutes part. Elles sont rafraîchies régulièrement. Les chats sociaux griffent peu.
En cas de déstabilisation émotionnelle, les chats sociaux impriment les griffades sur des objets stratégiques.
La séquence typique est la suivante: approche du support vertical, flehmen, étirement vertical sur le support (pattes postérieures étirées ou fléchies), sortie des griffes, lacérations verticales de haut en bas (d'une ou des deux pattes antérieures).

Les phéromones d'alarme
En cas de stress, le chat présente les comportements de crainte ou de peur (échappement, agression, inhibition) et émet des phéromones d'alarme:
  • vidange des sacs anaux
  • transpiration des coussinets plantaires

Ces phéromones ont un effet puissant sur le chat lui-même, sur les autres chats, et, semble-t-il, aussi partiellement sur les chiens.
L'émission des phéromones d'alarme est réduite par la socialisation et la sociabilité.

Les marques d'identification
Il s'agit d'une phéromone sécrétée par les glandes sébacées des joues, entre le menton et l'oreille. Cette phéromone ne déclenche pas le flehmen à distance. Il y a quarante composants chimiques dont 13 sont partagés par tous les chats. Ces composants ont été séparés en 5 fractions d'action différente.
Le marquage facial balise principalement la proximité des lieux de passage et des champs, et dans les champs d'activité. Cette phéromone est associée avec un état de bien-être et avec les objets connus.
Elle antagonise le marquage urinaire. L'utilisation de la phéromone individuelle récupérée sur des compresses et placées stratégiquement dans l'environnement réduit le marquage urinaire de 89% en moins de 7 jours.
Elle active l'appétit et l'exploration dans un environnement stressant. Sur 210 chats hospitalisés ou en chatterie inconnue, l'exploration est 7½ fois plus rapide et la reprise alimentaire 8 fois plus rapide.
Elle organise l'espace (apaisant).
Des cinq fractions, seule la fraction F3 reproduit ces caractéristiques.
La fraction F4 est frottée d'un chat sur l'autre (allomarquage - grégarité) et réduit l'agression territoriale. La fraction F3 présente ces caractéristiques à un niveau mineur (50%).

Phéromones de synthèse
La synthèse de phéromones de mammifère est une révolution scientifique et une prouesse technique. La synthèse de phéromone apaisante de chat (Feliway R ) est une première mondiale. Cette phéromone
  • réduit les marquages urinaires réactionnels
  • réduit les griffades
  • apaise le chat en milieu stressant: voiture, panier, consultation, hospitalisation, chatterie, ...

réorganise l'espace apaisant après déstructuration territoriale (déménagement, déplacement de mobilier, intrusion d'un chat inconnu ou d'un chien, ...)
amplifie le traitement médicamenteux des anxiétés

Conclusions
La recherche scientifique à partir de l'observation éthologique et de l'expérimentation clinique de nos idées (compresses de phéromones faciales) a entraîné un remaniement complet de la notion des territoires chez le chat. Il était très malaisé pour un humain (à l'odorat réduit) d'apprécier à sa juste valeur l'organisation territoriale du chat par l'odeur.


Références:

  • Pageat P., 1995. Biological and behavioural functions of facial pheromones in the cat. ESVCE 2d symposium, Braunschweig, Germany, Sept.21, p. 7.
  • Pageat Patrick, 1996. Communication et territoire chez le chat, Cours de base du GECAF, Toulouse 96, 248-254.

          L'article en entier disponible sur ce lien       



Dr Joël Dehasse
Médecin vétérinaire comportementaliste
www.joeldehasse.com

 

Commenter cet article