Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Marquages territoriaux et phéromones du chat (partie 1)

20 Juin 2012, 14:42pm

Publié par amisdesbetes

Présentation d'un article de 1997 du Docteur Joël DEHASSE


Joël Dehasse (né le 19 février 1956 à Bruxelles) est un coach en comportement animal et bien-être; il est spécialisé dans le comportement des animaux familiers et dans les interactions entre l'homme et l'animal familier, principalement le chat et le chien. Docteur en médecine vétérinaire de l'université de Liège (1979), comportementaliste (1998) et certifié en systémique et thérapie familiale (1998), membre du Collège Européen de Médecine Vétérinaire Comportementale (ECVBM-CA), il exerce à Bruxelles. Conférencier international, créateur de plusieurs associations comportementales belge (GERC) et européennes (ESVCE,ECVBM-CA), il est l'auteur de nombreux articles scientifiques et populaires, et d'ouvrages de vulgarisation scientifique; il donne des formations en coaching en comportement animal.

 

Bibliographie du Docteur DEHASSE

 

 

            Les marquages territoriaux chez le chat

                 Dr Joël DEHASSE - Bruxelles   http://www.joeldehasse.com

                               publié dans vétérinaria, 1/ 1997 UPV, Bruxelles

 

 Le chat, animal territorial       

 

Le chat est classé parmi les animaux territoriaux . Ceci ne signifie pas qu'il est incapable de relations sociales. Cinq mille ans de vie commune avec l'être humain prouvent le contraire. Etre territorial signifie simplement que le chat présente un attachement privilégié aux lieux de vie, au biotope. Dans la Nature, le chat vit en solitaire. Dans la vie quotidienne, le chat domestique vit en compagnie d'autres chats et d'être humains. Cependant son attachement à l'espace est supérieur à celui qu'il a avec les individus vivants.
Faut-il dès lors envisager le chat comme un animal qui va s'armer pour défendre son territoire, qu'il va clôturer d'une façon ou d'une autre et dont il va empêcher l'accès à tout intrus? Non. Il n'y aura ni clôture, ni fil barbelé, ni mur de séparation pour isoler sa propriété de celle du voisin. L'organisation du territoire du chat est bien plus subtile, plus diplomatique et beaucoup plus complexe.
Le chat va distribuer à l'intérieur de ses lieux de vie des messages. Ces messages vont organiser l'espace. Ils vont s'adresser autant au chat lui-même qu'aux autres habitants. Et ces messages seront renouvelés régulièrement.

Mais qu'est-ce qu'un territoire ?
La notion d'une propriété délimitée par des marques périphériques, comme une propriété individuelle humaine ou le territoire d'une nation, n'est pas valable pour le chat. Il n'y a pas de police des frontières, il n'y aura pas de guerre d'invasion, non plus.
Le territoire du chat est constitué de différentes surfaces appelées " champs " et de réseaux de connections, les lieux de passage, entre ces champs. Le champ prend le nom de l'occupation du chat sur cette surface. On décrit des champs d'activité (chasse, nutrition, élimination, ...), des champs d'isolement (couchage). On observe des surfaces où l'agression est plus fréquente. Ces champs d'agression sont variables. Ils dépendent de la sociabilité du chat, de son humeur, de son état de santé. Ils se situent essentiellement dans les champs d'isolement et les lieux de passage.
Le territoire est donc un système de surfaces et de routes de communications . Il est comparable à une ville avec ses habitations et ses routes et chemins. Certaines surfaces sont partagées par plusieurs chats, ce sont les aires de sport et de chasse, les complexes sportifs de nos villes. Pour éviter les disputes, chaque chat possède ses heures d'occupation.

 

Mais comment les chats transmettent-ils aux autres, quels sont les lieux et les heures d'occupation de ces champs?


A suivre : Les moyens de communication des chats

Commenter cet article