Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Nouveau logo "Viande de France"

12 Février 2014, 08:38am

Publié par amisdesbetes

viande de F

 

Le lancement du logo " Viande de France" ne nous fait pas oublier : 80% de la viande provient d'élevages industriels, (en ce qui concerne les lapins 99%), quid des mutilations? quid de l'égorgement à vif?  Un sondage a démontré l'attente forte des français d'un label bien être de l'animal (mode d'abattage inclus)

 

Alors les pouvoirs publics?

 

 

Dans un rapport de novembre 2011, le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux précise que 51% des abattages pratiqués en France sont des abattages rituels, alors que les consommateurs musulmans et juifs ne représentent pas plus de 7% des consommateurs français. D’après la chambre d’Agriculture d’Ile-de-France : "100% des animaux abattus en Ile-de-France le sont selon les traditions musulmanes et juives".

 

 

Le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, le Dr Dalil Boubakeur, alors président du Conseil Français du Culte Musulman avait déclaré, en février 2006 dans un entretien à Filières Avicoles : "J’ai personnellement assuré à Brigitte Bardot, lorsque je l’ai rencontrée, que l’Islam n’est pas hostile à l’étourdissement mais à condition qu’il ne soit pas irréversible".

 

La réversibilité de l’étourdissement des animaux d’abattoir a été établie, en décembre 2006, par l’Académie vétérinaire de France qui a remis un rapport, aux ministères de l’Agriculture et de l’Intérieur, dans lequel on peut lire : "L’étourdissement électrique des animaux de boucherie, et notamment des ovins, est réversible s’il est correctement appliqué ; l’animal soumis à cette forme d’étourdissement reste vivant, mais dans un état d’inconscience et d’insensibilité à la douleur".

 

Interpellé  le 26 octobre dernier sur un site d’abattage lors de l’Aïd-el-Kebir, le Président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, s’est dit "toujours favorable à toutes les évolutions de la société". L’expérience nous montre que toutes les propositions de loi, sur ce thème, enregistrées au Sénat et à l’Assemblée Nationale ont été retirées sous pression du gouvernement, celle de la sénatride Sylvie Goy-Chavent subira-t-elle le même sort ?

 

Alors les pouvoirs publics?

Commenter cet article