Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Les mensonges du Président

12 Octobre 2010, 17:21pm

Publié par amisdesbetes

d'après l'article de Christophe MARIE lien en bas de page

 

« Je veux, maintenant, que les abattoirs halal s’engagent, concrètement et rapidement, dans la voie d’une généralisation de l’étourdissement préalable » (extrait d’une lettre de Nicolas Sarkozy à Brigitte Bardot datée du 22 décembre 2006).  

 

Nos  ministres, qui semblent  ignorer que la France est un Etat laïque, ne cachent pas leur  mépris pour les défenseurs des animaux.

 « l’Etat doit protéger les traditions cultuelles : je pense à l’abattage rituel que rien ne doit pouvoir remettre en question, même au nom de droits reconnus à la protection animale »… Tout était déjà dit par Michèle ALLIOT-MARIE, et lorsque la réglementation européenne a été révisée, en 2009,  alors que plusieurs pays œuvraient à la suppression de la dérogation autorisant l’abattage sans étourdissement préalable, non seulement les engagements du Président, n’ont pas été tenus mais, pire encore, la France a été le fer de lance des pays favorables au maintien de cette exception. 

 

L’actuel ministre de l’Intérieur, Brice HORTEFEUX, s’est réjoui d’avoir pu mettre en échec la proposition autrichienne d’imposer l’étourdissement des animaux pour la norme halal. Plus grave encore, les services de Brice HORTEFEUX travaillent actuellement à un « référentiel halal » qui interdirait toute forme possible d’atténuation de la douleur animale. Un comble quand on sait que les autorités musulmanes n’en demandent pas tant considérant que rien, dans les textes sacrés, ne s’oppose à l’insensibilisation des animaux au moment de leur mise à mort. Le ministre de l’Intérieur a donc choisi le camp des intégristes plutôt que défendre la position du Recteur de l’institut musulman de la Mosquée de Paris, basée sur les doctrines libérales de l’islam.

 

Le 6 septembre 2010, Brice HORTEFEUX va plus loin encore dans la provocation en s’opposant au Parlement européen qui souhaite instaurer un étiquetage visant à informer le consommateur sur les conditions d’abattage. En France, le consommateur est trompé par les distributeurs et publicitaires qui veulent faire du halal un label de qualité alors que c’est un label… de cruauté !

 

L’appel à la Commission européenne

 

Le 16 septembre, la Fondation Brigitte Bardot est intervenue auprès du Commissaire John Dalli afin que la Commission européenne sanctionne la France pour non respect de la règlementation communautaire. En effet, si la réglementation prévoit une dérogation à l’obligation d’étourdir les animaux avant leur saignée, cette exception est en passe de devenir la règle générale en France. L’égorgement des bêtes en toute conscience se banalise, les viandes issues de ces abattages cruels sont imposées à tous (y compris dans la restauration collective) sans aucune indication pour le consommateur !

 

L'article intégral de Christophe MARIE (FBB)

 

lien pour connaître notre récente newsletter sur ce sujet

Commenter cet article