Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Les cistudes dans notre région

5 Août 2010, 05:30am

Publié par amisdesbetes

C'est une tortue de petite taille, en moyenne 14cm, au maximum 20cm, avec une carapace ( la dossière) plate ou bombée selon les sous-espèces, rappelant un peu la forme d'un galet. Cette carapace est lisse  noirâtre avec  des motifs d'ornementtation en forme de taches ou rayures jaunes. La peau est constellée de points jaunes, d'où son nom Emys Orbicularis. Elle est souvent dénommée aussi : tortue boueuse.

Emys 1

 

 Les jeunes individus et les femelles ont les yeux jaunes tandis que les mâles ont les yeux rouges. Les mâles ont aussi une carapace plus plate que les femelles, ils sont généralement plus petits, avec une queue plus longue.

La cistude est un animal très discret, elle est très farouche et plonge au moindre bruit, ce qui la rend très difficile à repérer.

 

cistude 4  emys 2

 

Bien qu'intégralement protégée en France, ses aires de sa répartition se sont réduites comme peau de chagrin et ses effectifs diminuent fortement. Cette tortue était très commune en Europe,  son déclin est dû à la réduction drastique des zones de marais au profit de l'acitivité humaine, canalisation, bétonnage, pollution et assèchement des cours d'eau en période d'arrosage des cultures (maïs).

 

 

Peut-on rajouter à ce triste bilan la négligence des autorités françaises, qui ont autorisé jusqu'en 1997, l'importation de millions de juvéniles de tortues dites de Floride, dont une partie a fini par être  illégalement relâchée dans la nature concurrençant directement nos cistudes dans leur biotope naturel et résiduel? 

 

En cela, les dites autorités n'auraient-elles pas fait preuves d'une grande incompétence?

 

 N'aurait-il pas été préférable, durant ces années d'inconscience, de créer des élevages de cistudes identiques aux élevages américains et de pratiquer une commercialisation raisonnée de juvéniles ? Le résultat eut été bien différent aujourd'hui, et les programmes de réintroduction n'auraient peut-être pas lieu d'exister. 

 

 

2 actions en cours sont dirigées et suivies par le Conservatoire du Patrimoine Naturel en Savoie sur la réintroduction (certains préfèrent parler d' introduction) de la cistude.  

 

Au sud du lac du Bourget, dans l'étang des Aigrettes.

 

Si vous ne connaissez pas cet endroit, proche du Bourget du Lac, à proximité des ruines du château de THOMAS II, courez y, vous pourrez y découvir, de merveilleux oiseaux d'eau, surtout en hiver, à partir de l'observatoire libre d'accès.

 

emys3

 

Le travail de réintroduction  s'est concrétisé par plusieurs lâchés de tortues entre 2000 et 2002, aujourd'hui la cistude a démontré sa motivation et son aptitude à s'implanter  dans l'étang des aigrettes. Des pontes ont été observées, finalisées par des éclosions réussies. Toutefois, en raison de la faible démographie, il importe d'augmenter le nombre des individus.

 

 

En Chautagne, région nord du lac 

 

La zone couverte par le projet correspond au site Natura 2000 Haut-Rhône-Lac du Bourget-Chautagne, dont le Conservatoire est opérateur. Réintroduire la Cistude sur cette zone permettra de reconstituer un peuplement continu depuis le sud du lac du Bourget.

Le Conservatoire du patrimoine naturel de la Savoie a recueilli une population de petites tortues en 2008, issues de l’élevage de M. Joël Melin (Indre-et-Loire) : cette population (une trentaine de tortues environ) s’est acclimatée en semi liberté dans l’enclos de la base de loisirs des Mottets pendant une année. Equipées d’émetteurs pour leur suivi, ces petites tortues ont été relâchées le 15 mai dans l’étang des Iles, sur la commune de Chanaz.

  cistude5

 

 

L’école de Chanaz, le CISALB, la FRAPNA et l’ATRA

  

Durant l’année scolaire 2008-2009, les enfants de l’école de Chanaz bénéficient de l’intervention des animateurs professionnels du CISALB et de la FRAPNA au cours de séances traitant de la cistude, de son milieu de vie, de ses besoins et de son histoire en Savoie. Un membre de l’ATRA (Association pour l’élevage et la protection des tortues en Rhône-Alpes), Mr  Christian CHARNAY dont les compétences, dans ce domaine si particulier, sont reconnues par tous, a accepté de collaborer à ce projet, en faisant partager sa passion des tortues aux jeunes. Ce projet pédagogique élaboré en étroite collaboration  avec Mme Escoffier, directrice de l’école, vise à préparer les petits chanaziens à accueillir les jeunes cistudes originaires de Brenne qui seront relâchées sur le site.


 

 

  

A présent, le Conservatoire va suivre par radiopistage les déplacements de chaque individu afin de s’assurer que cette nouvelle population s’acclimate bien à son nouvel environnement.


Il est important de rappeler ici que le Conservatoire mènera toujours en parallèle une campagne d’information sur les tortues exotiques, ennemies des cistudes et abusivement relâchées dans la nature. L’association récupère de mars à octobre les tortues exotiques trouvées ou bien invite les possesseurs de ces petits animaux à les lui remettre lorsque ceux-ci deviennent trop encombrants en aquarium.

Commenter cet article