Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Déclaration des écologistes de Dax au Conseil municipal

29 Septembre 2013, 07:59am

Publié par amisdesbetes

déclaration et photo copiées/collées à partir du site d'Anna Galore

 

INTERVENTION AU CONSEIL MUNICIPAL DE DAX
du 25 septembre 2013
de Jean Marie VIGNES pour le GROUPE des élus ECOLOGISTES

 

  dax

Mesdames, Messieurs, Monsieur le Maire,


Il est reproché à Mesdames Sylvie Laulom, Isabelle Nail Arrouy et à moi-même d’avoir participé à la manifestation anti corrida du 8 septembre dernier.

Le parti EELV dont nous sommes ou affiliés ou proches s’est nettement prononcé contre la corrida qu’il considère comme un spectacle cruel et barbare.

Que des hommes se glorifient de réduire une bête en objet de leur domination en la blessant à petit feu pour finalement la tuer ne correspond pas à nos options philosophiques.


Quand Monsieur le Maire considère que nous avons enfreint son autorité et que nous ne pouvons plus participer à son groupe majoritaire, soit. Mais Monsieur le Maire a certainement oublié son passé de militant syndical et politique lorsqu’il a dû lui aussi affronter les idées et les autorités  en place. Si vous ne l’avez jamais fait Monsieur le Maire c’est que d’autres l’ont fait à votre place  car la société a évolué par les mouvements sociaux et elle continuera à évoluer par les mouvements sociaux.

Quand on défend une idée on doit être prêt à braver parfois l’interdit, nous l’avons fait et  nous l’assumons. Vous entendez M. Bréant, vous qui vouliez nous envoyer au Goulag, nous l’assumons.


Revenons en deux mots sur les faits :

Vous avez pris un arrêté lors de la manifestation pour éviter tout risque de dérapage. Nous le comprenons.

Mais comprenez également que des personnes venues de tout le Sud-Ouest et peut-être d’ailleurs n’allaient pas rester confinées loin du centre de Dax à regarder passer les automobiles.

Ils voulaient faire reconnaître leur cause, faire entendre leurs voix et provoquer le débat, là était leur objectif. Ce n’étaient pas des hooligans, Monsieur le Maire, comme vous avez voulu le laisser entendre, c’étaient des citoyens qui manifestaient leur idée de pacification et de respect entre l’homme et l’animal.

Certains pour cette cause ont reçu le 8 septembre des coups de matraques et des gaz lacrymogènes. Ces manifestants nous les avons soutenus, oui.


Permettez-moi de vous parler de ma vision de la corrida, elle a fortement évolué. J’ai assisté à un certain nombre de corridas, certaines splendides d’autres banales d’autres enfin d’une médiocrité affligeante. Puis ma vision a changé progressivement au contact de certaines personnes qui ont éveillé ma réflexion et disons-le ma conscience.

Regardez comme le taureau est magnifique quand il entre dans l’arène, la foule se tait subjuguée par cet animal splendide, plein  de force, de noblesse, de vitalité sauvage. Il inspire le respect et la crainte.

Puis regardez-le un quart d’heure après, vous verrez dans quel état les hommes l’ont mis, couvert de sang, des banderilles accrochées sur son dos, une épée enfoncée au travers du corps, crachant du sang parce que ses poumons sont transpercés, titubant, cherchant un lieu pour se cacher.

Et puis l’abjection,  le taureau tombe et lorsqu’après des derniers coups de couteaux il meurt, alors la foule se lève, exulte, applaudit et hurle de joie.

Lamentable spectacle, consternant. Et si ce n’était qu’une fois, non cela se répète deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois, six fois. Et la foule n’est pas repue.

Allez, tirez le rideau. il n’y a pas de quoi être fier.

Et dire que certains appellent cela de la culture, leur culture. Ah oui, vraiment, ils sont cultivés ces gens-là. Non, Mesdames Messieurs, ce n’est pas de la culture ! Et dire que d’autres veulent faire du prosélytisme auprès des jeunes et des enfants pour leur donner le goût de ce spectacle violent, non mais, c’est Babylone, c’est la Rome antique !


Trouvez-vous normal que toute cruauté envers des animaux soit punie par la loi (2 ans d’emprisonnement et 30000 € d’amende, article 521-1 du code pénal) sauf  pour le taureau de corrida ?

Vous martyrisez votre chien, votre chat, un cheval, une vache, que sais-je encore, vous êtes condamnés, par contre avec le taureau de corrida vous pouvez y aller tant que vous voulez, non seulement vous ne risquez rien mais en plus on peut vous porter en triomphe.

Lui, on peut le blesser, le re-blesser, le re-re-blesser et après l’exécuter, tout cela pour le plaisir, le plaisir ! Oui, vous entendez bien, le plaisir. Pensez-vous qu’un taureau souffre moins qu’un autre animal ?


Oui, c’est l’aberration de notre système juridique français. Cela est surtout dû à des hommes politiques qui, pour des raisons électoralistes, ont accepté cette exception à la règle générale. Ils disent comme César « le peuple a besoin de pain et de jeux » pour rester tranquille (c’est le fameux panem et circences). Alors ils laissent faire.

Et vous Monsieur le Maire, dans cette affaire, qu’avez-vous fait ? Vous avez exclu des élus écologistes de votre majorité parce qu’ils ont dénoncé de tels actes. Mais vous n’avez décidément rien compris, rien compris. Vous et quelques élus de votre majorité qui vous ont conseillé.

Nous, nous parlons éthique et vous sanction  politique. Où sommes-nous ? C’est vrai, éthique et politique ne font pas toujours bon ménage, enfin chez certains. Chez nous écologistes, c’est l’éthique qui entraîne le politique. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas ce soir vous parlez de nos convictions et de nos engagements ce n’est pas le sujet.


Nous pensons que dans cette affaire, Monsieur le Maire, vous avez fait des erreurs d’appréciation.

Tout d’abord nous pensons que vous avez perdu le combat des idées même si vous croyez l’avoir gagné sur le plan politique ; cela d’ailleurs ce n’est pas sûr, car votre décision d’exclure de votre majorité des élus parce qu’ils défendaient leurs idées est tout sauf de la démocratie et je pense que nombre de nos concitoyens à Dax et ailleurs ne vous suivront pas dans cette direction.

Si vous aviez pensé gagner des points en sanctionnant des écologistes qui ont fait preuve d’indépendance, oui vous vous êtes trompé.

En effet nous avons défendu des positions qui grandissent l’homme en lui évitant d’avilir l’animal. Vous, vous avez pris position contre cela et contre nous et vous  avez voulu nous sanctionner. Si c’est cela votre façon d’aborder les problèmes et de diriger la ville alors oui nous quittons votre majorité sans regrets.


Nous considérons qu’une alliance politique n’empêche pas la liberté d’expression et d’action. Un partenaire politique n’est pas un vassal !

Pour ceux qui l’ignorent, cette semaine à l’Assemblée Nationale  des députés EELV ont déposé une proposition de Loi visant “la suppression de l’autorisation exceptionnelle de sévices et actes de cruauté sur les animaux lors des corridas, c’est-à-dire l’interdiction de la corrida avec mise à mort ».


En ce qui concerne notre engagement politique, bien évidemment nous restons au conseil municipal, nous sommes des élus, nous avons des électeurs, des sympathisants qui comptent sur nous, mais également nous avons notre vision de la politique, de l’économie, de la santé, de l’environnement et une prise de conscience des défis énormes qu’il nous faudra relever dans l’avenir. Il est donc normal que nous restions. Nous ne quittons pas le navire !

Monsieur le Maire nous a fait savoir par l’intermédiaire de Bernard Lauga que nos délégations dans les différentes commissions nous sont conservées ainsi que ma délégation à la communauté d’agglomération du Grand Dax.

Nous formerons donc avec Sylvie Laulom et Isabelle Nail Arrouy un groupe écologiste au sein du conseil municipal de Dax. Nous remplirons ces différentes tâches dans un esprit constructif sans arrières pensées polémiques ou partisanes.

Mais avant de terminer nous disons, vive Dax, vive les Landes et pour les amateurs de tauromachie vive la course landaise, là est notre culture, là sont nos traditions.

Toreros landais, nous vous saluons. Vous, vous affrontez la bête, coursière ou taureau, sans armes ni cape pour leurrer l’animal. Seuls face à la bête avec votre courage, votre sang-froid, votre fierté et votre élégance. Respect Messieurs. Nous autres landais nous avons des mœurs pacifiques, nous n’avons pas besoin de tuer la bête pour la dominer. Nous aimons ces animaux, nous les respectons.

Oui, notre culture c’est la course landaise et notre langue le gascon.

Vive Dax, mes amis, oui vive Dax et vive les Landes ! Gran diou biban de gran diou biban !

Et si certains partagent nos idéaux qu’ils nous rejoignent nous avons un long et grand chemin à faire ensemble, un monde à construire. Que la corrida ne soit pas un sujet de fracture dans notre ville. Les véritables préoccupations des Dacquois sont ailleurs. Vous le savez et nous le savons aussi.

Je vous remercie.


Photo fournie par EELV

Commenter cet article