Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Protéger les dauphins globicéphales des Féroé

31 Août 2014, 16:15pm

Publié par amisdesbetes

 

 

33 globicéphales tués, 14 activistes arrêtés, 3 bateaux saisis

30aout2014-01Iles Féroé : #opérationgrindstop2014 : Un groupe de globicéphale vient d'être massacré et nos équipage sont arrêtés et nos trois bateaux, Loki, Sheen et Galesi sont immobilisés pour avoir commis l'affront de s'être trouvés sur les lieux. Contactez l'ambassade du Danemark pour dénoncer leur arrestation. Depuis maintenant 75 jours de mission sur place, nous mettons tout en oeuvre pour tenter de sauver ces dauphins. Le grind est aujourd'hui le plus grand massacre de mammifères marins en Europe.

 

Bilan : 33 globicéphales tués, 14 activistes de sea shepherd arrêtés, 3 bateaux de sea shepherd france saisis.

 

Nos 14 activistes sont en prison. Ils auront le droit de voir avocat demain.
Leur crime : avoir tenté de sauver une famille de dauphins globicéphales.

 

Plus de deux mois de mission aux îles Féroé et trois drives réussis. Mais cette fois c'est allé trop vite. On n a pas pu sauver ces globicéphales, malgré nos efforts. RIP à cette famille de 33 dauphins.

 

Pour contacter l'ambassade du Danemark en France :

Ambassade du Danemark

77 Avenue Marceau
75116 Paris
Tel 0144312121
Fax 0144312188
 
Horaires d'ouverture:
Lundi-vendredi : 9h30-15h30
Service consulaire
Lundi-mardi : 10h00-12h00
Mercredi sur rendez-vous
Jeudi-vendredi : 10h00-12h00
30aout2014-02  30aout2014-03 

 

 

 

Lire la suite

Saison noire pour les cirques

26 Août 2014, 13:29pm

Publié par amisdesbetes

article de 30 millions d'Amis

Débat26.08.2014

Accidents : saison noire pour les cirques

 

Alors que la Fondation se bat depuis de nombreuses années contre la présence d’animaux sauvages dans les cirques et leur exploitation cruelle, un argument de taille vient étayer cette position. Il s’agit du cas récent d’un bébé blessé par un dromadaire dans un cirque en Haute-Savoie. La Fondation 30 Millions d’Amis rappelle que les animaux sauvages n’ont pas à être enfermés leur vie durant pour le plaisir de quelques-uns et déplore cet accident qui aurait pu être évité.

Photo : © Ekaterina Bykova - Fotolia.com

La liste des accidents qui se sont produits ces derniers temps dans les cirques français ne cesse de s’allonger. Après une petite fille griffée par un lion à Ouistreham (14) et qui a dû subir une centaine de points de suture, c’est un nourrisson de 4 mois qui a été blessé à la tête par un dromadaire, à Megève (74). Ces deux accidents - heureusement sans gravité - se sont produits en juillet et en août 2014 dans les ménageries de deux cirques différents, malgré des grilles et des barrières de sécurité censées assurer la sécurité des visiteurs. Et ils font écho au tragique fait divers de juillet 2013 - le plus grave de ces dernières années en France - au cours duquel un octogénaire avait trouvé la mort, bousculé par un éléphant de cirque à Lizy-sur-Ourcq (77). « Pour ceux qui ne seraient pas sensibles à la détresse de ces animaux sauvages que l’on enferme leur vie durant, l’argument du danger réel qu’ils représentent incitera peut-être les parents à éloigner des cirques leurs enfants qu’ils exposent avec inconscience » précise Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Des animaux sauvages et instinctifs

La France n’est pas le seul pays concerné par ces tristes événements. En Afrique du Sud, un tigre s’est échappé d’un cirque à Johannesburg et a sérieusement blessé un employé de l’établissement (24/8/14). Au Pérou, c’est une institutrice qui a été attaquée, devant ses élèves, par un lion. Le dresseur du cirque l’avait invitée à entrer dans la cage du fauve afin de prouver aux enfants, selon le journal Metronews.fr, « que l’animal n’était pas une menace ». La jeune femme est par miracle hors de danger.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui lutte contre la captivité des animaux sauvages dans les cirques depuis de longues années, rappelle aux visiteurs les dangers que peuvent représenter ces animaux. Malgré la « domestication » dont ils font l’objet - avec des méthodes bien souvent cruelles - et le respect de règles élémentaires de sécurité, ils restent des animaux sauvages et instinctifs. Elevés dans des conditions incompatibles avec les besoins fondamentaux de leur espèce, isolés, enfermés dans des cages exiguës, les lions, tigres, éléphants et autres hippopotames n’ont pas leur place dans ces structures itinérantes.

30millionsdamis.fr a mis en ligne une pétition en faveur de l'interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques.

Lire la suite

Maubourguet : village de la honte

25 Août 2014, 12:43pm

Publié par amisdesbetes

Communiqué du CRAC Europe

                       MAUBOURGUET (HAUTES-PYRENEES), VILLAGE DE LA HONTE

                       ARENES GAZEES PAR LES FORCES DE L’ORDRE

                       GARDE A VUE DE 20 HEURES POUR LE PRESIDENT DU CRAC EUROPE

 

Le samedi 23 août 2014, un mouvement citoyen formé sur les réseaux sociaux investissait pacifiquement les arènes du petit village de Maubourguet pour tenter d’empêcher le massacre de jeunes taureaux lors d’une novillada. Des membres de différentes associations, non organisatrices de l’action, en faisaient partie.

 

Après avoir acheté leur billet, les militants ont sauté dans l’arène et ont longuement couru sur la piste, dans la fumée des fumigènes qu’ils avaient pu déclencher, rendant très difficile leur interpellation. Les CRS ont alors gazé l’ensemble de l’arène, générant une immense pagaille, l’ensemble des spectateurs étant contraint de quitter cette atmosphère rendue irrespirable par les forces de l’ordre. De nombreuses violences ont alors été commises à l’encontre des manifestants. Une dizaine de blessés ont été recensés dans leurs rangs, dont quatre envoyés aux urgences de Tarbes, victimes des aficionados ou des CRS.

 

Une fois évacués, parqués au-delà de la zone dite « rouge », les militants ont continué à scander des slogans. Le président du CRAC Europe, Jean-Pierre Garrigues, présent à titre personnel, est allé chercher son mégaphone afin de dénoncer haut et fort cette nouvelle preuve de l’ultra-violence des aficionados avec la complicité des CRS, les gendarmes se comportant quant à eux de manière exemplaire. Excédé par l’utilisation du mégaphone, sept à huit CRS furieux se sont jetés brutalement, sur Jean-Pierre Garrigues, sans aucune sommation, l’un d’entre eux le traitant « d’enculé » en le traînant derrière la ligne des forces de l’ordre. Il est à noter que le commandant des CRS s’est vanté publiquement d’être aficionado pendant les violences. A 23h00, les gendarmes signifiaient à Jean-Pierre Garrigues sa garde à vue. Elle allait durer 20 heures, menée de façon très courtoise et professionnelle par l’adjudant Louis Le Roux, dans les locaux de la gendarmerie de Tarbes.

 

Il est reproché à Jean-Pierre Garrigues, en tant que personne physique, et non pas en tant que président du CRAC Europe les faits suivants :

 

-          Avoir organisé une manifestation sans déclaration préalable

-          Avoir entravé la circulation

-          Avoir aux arènes de Maubourguet entravé la liberté du travail « avec menace »

-          Avoir violé un arrêté municipal en utilisant un mégaphone et appelant au trouble public.

 

Jean-Pierre Garrigues rejette en bloc l’ensemble de ces accusations dans la mesure où il s’agissait d’une action citoyenne à laquelle il participait comme tout autre citoyen. Par ailleurs, ses propos au mégaphone n’appelaient nullement à la révolte mais avaient pour objet d’informer les nombreux touristes présents de la réalité de la torture tauromachique, du blocage total de la démocratie sur ce sujet alors que trois propositions de loi sont déposées depuis bientôt un an à l’assemblée nationale et une au sénat. Des touristes ont d’ailleurs rejoint les manifestants, solidaires de leur démarche.

 

L’objet de cette garde à vue était de toute évidence de rechercher un seul et unique responsable afin de lui faire porter toute la responsabilité de cette action citoyenne. Mais l’abolition est en marche et les citoyens ne supportent plus ce blocage du débat sur un sujet aussi controversé. Comment en faire l’économie alors que la corrida génère autant de trouble à l’ordre public, de façon quasi systématique, avec un déploiement de forces de l’ordre totalement disproportionné ? En période de forte crise économique, n’y aurait-il pas des choix à faire puisque ces spectacles barbares sont systématiquement subventionnés ?

Jean-Pierre Garrigues doit comparaître le 6 janvier 2015 à 13h30 devant le TGI de Tarbes.

 

Contact : 06 75 90 11 93 et 06 11 54 02 83

www.anticorrida.com

Lire la suite

Tentatives d'exterminations d'animaux et conséquences sur l'homme

24 Août 2014, 18:38pm

Publié par amisdesbetes

Tentatives d’exterminations d’animaux et leurs conséquences sur l’homme

La tribune qui suit est parue récemment sur Planète Animaux, site d’informations créé par Orianne Vatin et consacré aux animaux. Le texte de l’article s’appuie en grande partie sur une note de blog mise en ligne en mars 2013.

header planete animaux

L’écologie n’est pas uniquement un mot un peu vague utilisé à toutes les sauces. Il s’agit d’une science qui décrit les relations entre les êtres vivants dans leur milieu. Une niche écologique est un lieu plus ou moins vaste et plus ou moins délimité où interagissent un certain nombre d’espèces animales et végétales.

Une telle interdépendance – en particulier avec les humains – peut mener à toutes sortes d’événements imprévisibles, comme par exemple la collision qui s’est produite entre un TER et un TGV le 17 juillet dernier près de Pau. Le défaut de signalisation à l’origine de l’accident a été causé par une colonie de rats qui ont endommagé les gaines d’isolation des câbles concernés. En plus des dommages directs causés par la collision, la SNCF a lancé la modification urgente de milliers de guérites pour que cela ne se produise plus. Il aurait suffi qu’un seul chat passe par là un peu avant pour que rien de tout cela n’arrive.

Précisons avant d’aller plus loin que la notion d’animal « nuisible » n’a aucun fondement objectif, il ne s’agit que d’un point de vue anthropocentrique, donc arbitraire et biaisé. Aucune espèce n’est « bonne » ou « mauvaise ». La seule chose qui compte, c’est l’équilibre relatif d’un milieu. Là encore, il n’existe pas de « bon » ou de « mauvais » équilibre. De multiples équilibres compatibles avec la vie sont possibles, ce qui ne veut pas dire qu’ils le soient avec l’être humain (l’exemple le plus évident étant le monde sous-marin).

Les moindres variations au sein d’une niche peuvent entraîner des désordres majeurs, voire des catastrophes qui en bouleversent totalement l’existence. La plus grande des niches écologiques est notre planète dans son entièreté. De celle-là, impossible de s’évader si quoi que ce soit se met à tourner mal. Le problème particulier qu’elle connait depuis quelques siècles est qu’elle n’est plus régie uniquement par des évolutions naturelles mais par les perturbations croissantes que provoque, parfois sciemment, la forme de vie la plus dévastatrice qui soit depuis que la vie est apparue sur Terre : l’être humain.

C’est ainsi que l’Homme compromet sa propre survie et celle d’une large majorité des autres espèces en déréglant le climat global par son activité à courte vue, ou qu’il en menace directement une grande partie d’extinction en les exploitant de façon démesurée. Et, de fait, il est déjà arrivé dans des temps pas si anciens que, par pure stupidité, l’homme ait été à deux doigts de l’extinction en voulant imposer sa vision du monde au détriment de ses voisins non humains les plus proches. Ce qui ne l’a pas empêché de vouloir récemment reproduire la même bêtise.

Début 2013, un certain Gareth Morgan, ambassadeur auprès de l’Unicef pour l’environnement en Nouvelle-Zélande, donc peu suspect d’ignorer ce qu’est un écosystème, obtint l’attention des médias un peu partout autour du monde en déclarant que, pour protéger les oiseaux qui vivent dans son pays, une solution serait de procéder à l’extermination de tous les chats [...]

… La suite sur Planète Animaux en cliquant ici.

Lire la suite

Le point sur les cirques

21 Août 2014, 13:21pm

Publié par amisdesbetes

Pour en finir momentanément avec cette question qui a monopolisé l'activité du blog ces dernières semaines je vous propose à l'aide de plusieurs sites spécialisés et d'articles de presse, de compléter nos informations sur les problématiques générées par la détention d'animaux dans les cirques.

Les cirques en France : quelques 200 cirques sillonnent la France transportant avec eux des animaux sauvages et domestiques. A ces cirques s'ajoutent des ménageries itinérantes présentant des reptiles, des requins, des otaries...
Les cirques en France (Code animal)

A propos de la sécurité du public vous pouvez consulter la page de One Voice et celle d'Europ1 relatant l'accident survenu à Megève samedi 21août au cirque Céline Zavatta dont 1 lion est mort pendant son récent séjour à Aix-les-Bains.

La vie au cirque : l'animal dans un cirque est contraint de survivre dans un milieu parfaitement inadapté à sa nature. L'exiguïté des cages, l'impossibilité de fuir, de former un groupe social équilibré et de développer une panoplie de comportements propres à son espèce, sont autant de facteurs de souffrances qui lui rendent l'existence particulièrement pénible.

code animal

Un homme de cirque témoigne
« J'ai pu me faire une opinion sur la présence et les conditions de vie des grands animaux présentés sur les pistes… »
Lire sur La nouvelle république >>

l'exemple belge : les tigres, les lions, les éléphants, les ours, les otaries..., dans les cirques en Belgique, c’est fini comme en témoigne l'article suivant ! Le texte de loi est passé. L’interdiction a été effective à partir du lundi 10 mars. Ce qui ne signifie toutefois pas la mort du cirque chez nos voisins.

ci dessous : l'article de Sudinfo.be à l'occasion du vote belge

« Nous avons rencontré des gens amoureux de leurs animaux et il n’était nullement question de viser une profession. Il faut être très clair sur ce point », insiste Bruno Cardinal. Il est conseiller scientifique auprès du conseil « Bien-être animal » au sein du SPF Santé publique. Un service qui est à l’origine de la loi parue au Moniteur belge vendredi 27 février dernier et qui interdit la détention des animaux sauvages à partir de lundi 10 mars prochain.

Contrôles problématiques

« Depuis 2005, un arrêté royal détermine de façon stricte les conditions d’hébergement des animaux dans les cirques. Cela visait essentiellement les animaux sauvages qui ont bien souvent besoin de plus d’espace », rappelle M. Cardinal. « Suite à cet arrêté, la ministre de la Santé publique, Mme Onkelinx nous a demandé d’effectuer des contrôles réguliers. Contrôles qui ont régulièrement débouché sur des constats problématiques. Nous en avons fait rapport à la ministre. Que fallait-il faire ? Assouplir les normes de 2005, à l’encontre de l’avis des experts qui souhaitent des espaces comparables à ceux des jardins zoologiques ou en arriver à l’interdiction qui entrera en vigueur lundi ? »

Comme l’a déjà fait l’Autriche et comme sont en train de le prévoir le Royaume-Uni et les Pays-Bas, la Belgique a opté pour l’interdiction des animaux sauvages, principalement les tigres, lions et les éléphants.

« J’ai des enfants, je sais que c’est gai pour les petits comme pour les grands de voir ces animaux de près. Mais, pour les experts, cet aspect éducatif qu’avaient les cirques auparavant en allant de village en village et de ville en ville, est dévolu aujourd’hui aux zoos », poursuit M. Cardinal.

Les étrangers aussi :Quand on demande au SPF « Bien-être animal », une estimation du nombre d’animaux concernés par cette nouvelle loi, combien d’animaux vont devoir quitter leur cirque, Bruno Cardinal répond : « À notre connaissance, il n’y a plus d’animaux sauvages appartenant à la vingtaine de cirques belges. La plupart d’entre eux louaient désormais ces numéros. C’est ainsi que j’ai récemment eu un contact avec un dresseur de fauves allemand qui souhaitait savoir où en était notre législation avant de signer ses contrats pour 2014 avec différents cirques belges », explique M. Cardinal. Ce qui implique que les cirques étrangers de passage chez nous devront laisser leurs animaux sauvages à la maison.

Etat des lieux en Europe : la Grèce est l'Etat le plus radical, puisque plus aucun animal n'est toléré sous les chapiteaux. L'Autriche a interdit de son côté les animaux sauvages, tandis que l'Allemagne, le Danemark, la Hongrie ou la Suède ont pris des mesures partielles qui n'interdisent que l'exploitation de certaines espèces. Des interdictions existent également en Bolivie et au Costa Rica.
En France : regardez cette vidéo de la FBB, supportez d'abord patiemment le commentaire du directeur du cirque Médrano qui se fait ensuite piéger ( et qui nous a insulté lors de notre rassemblement aixois,) poursuivez avec le commentaire de Christophe Marie et ne coupez pas avant la fin, parce que l'avenir du cirque est peut-être là avec les dernières images. Le problème, c'est qu'en France cela risque de prendre énormément de temps, à la différence de nos voisins.

Lire la suite

les violents du cirque Zavatta (fils)

16 Août 2014, 10:58am

Publié par amisdesbetes

Vendredi 15 août 18h , à peine rassemblé pour dénoncer les irrégularités du parcage des animaux du cirque Zavatta et la souffrance des animaux dans les cirques, notre groupe pacifique et silencieux s'est violemment fait agresser par les employés du cirque.

La question que nous nous posons : jusqu'où peuvent aller ces gens dans l'irrespect des humains et des animaux? Aujourd'hui la réponse semble être qu'ils n'ont pas de limites.

Nous avons déposé plainte pour blessures (fort heureusement sans conséquence grave), pour vol et détérioration de matériel appartenant à l'association. 2 d'entre nous ont été poursuivis par ces fous dangereux armés de bâtons, l'un sur l'avenue, pour avoir tenté de sauvegarder sa pancarte, l'autre, jusque dans la galerie marchande où il a appelé à l'aide, parce qu'il avait simplement photographié les scènes de violence des circassiens et alors qu'il n'avait porté lui même aucun panneau. Les photos sont parlantes.

les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)
les violents du cirque Zavatta (fils)

Lire la suite

Cirque Zavatta à Aix-les-Bains

16 Août 2014, 04:39am

Publié par amisdesbetes

Après l'échec de notre tentative de rassemblement du 15 août du aux menaces des circassiens nous annulons les rassemblements prévus le 16 et 17 août.

Un compte rendu de la soirée du 15 août sera publié dans la journée

Lire la suite

Non aux animaux dans les cirques

14 Août 2014, 15:41pm

Publié par amisdesbetes

 

 

Un nouveau cirque à Aix-les-Bains!

C'est à nouveau  le moment d'exprimer nos convictions en faveur de la cause animale

1er Rassemblement aujourd'hui 15 août  18 heures, devant l'entrée du parking de Géant Casino Aix-les-Bains, où se trouve le cirque Zavatta.

3 représentations sont prévues à 19h, le 15, 16et 17 août, nous viendrons à chacune d'entre elles 1 heure avant ; càd à 18h, montrer pacifiquement notre désaccord avec l'utilisation d'animaux dans les cirques.

Venez nombreux

Faites circuler ce message

Lire la suite

Cirques à Aix-les-Bains

10 Août 2014, 17:22pm

Publié par amisdesbetes

Cirque du 15 16 17 août à Aix

 

Pour tous les volontaires désirant participer aux rassemblements :

Fites nous connaître vos disponibilités   au :                      04 79 61 24 63 

Lire la suite

Cirques à Aix-les-Bains

9 Août 2014, 18:08pm

Publié par amisdesbetes

Encore un! 15 16 17 août

C'est le 3ème cirque avec animaux qui se présente chez nous depuis le début de l'été

Nous sommes décidés à nous rendre sur place, parking GEANT, 1 heure avant chaque représentation

D'autres infos suivront, suivez-nous sur nos sites et notre Facebook

Cirques à Aix-les-Bains
Cirques à Aix-les-Bains

Lire la suite

1 2 > >>