Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Cirques à Aix-les-Bains

29 Juin 2014, 17:50pm

Publié par amisdesbetes

 

 

 

Lettre envoyée à Monsieur Dominique DORD Député Maire d'Aix-les-Bains

 

Monsieur Dominique DORD

Député Maire

Place Maurice Mollard

73100 Aix-les-Bains                                                Aix-les-Bains le 22 juin 2014

 

 

Monsieur le Maire,


Suite à l’installation successive de 2 cirques sur la commune, nous souhaitons vous éclairer sur la triste réalité des établissements qui utilisent des animaux.

 

De nombreux aixois se sont émus de la présence du cirque Céline Zavatta sur le parking du magasin Géant, sans aucun coin d’ombre et aucune partie herbée pour la détente des animaux. Le comble ayant été atteint en début de semaine dernière par la mort d’une lionne, emportée par l’équarisseur d’Allonzier la Caille. Le directeur du cirque nous a affirmé que le décès était du à une perforation de l’estomac par un os de poulet, information invérifiable puisqu’aucune autopsie (nous avons contacté l’équarisseur) n’a été réalisée, contrairement à ce qu’impose la réglementation (article 38 - loi du 18 mars 2011). Nous pouvons toujours attendre le certificat vétérinaire qu’il devait nous adresser ! Beaucoup se demandent si la chaleur accablante de la semaine dernière n’est pas responsable de cette mort, sachant que les animaux vivent en permanence dans cette remorque en fer, certes parfois ouverte sur 2 côtés, mais exposée en plein soleil par des températures caniculaires  !

 

Début juin, c’est un lion qui s’était échappé d’un cirque installé dans une commune limitrophe, information obtenue par des témoins directs (le restaurant Mac Donald a été fermé plus d’une heure) assistant au déploiement des pompiers pour capturer l’animal. Cette information n’ayant pas été rendue publique !

Que penser alors de la « parade des éléphants » prévue début août en ville et au théâtre de verdure lors de la venue du cirque Médrano ! Cette animation n’a pas lieu d’être et peut éventuellement être dangereuse pour le public.

A l’heure d’internet, nos enfants n’apprendraient-ils pas davantage sur ces grands animaux en visionnant les innombrables reportages animaliers les montrant dans leur cadre de vie plutôt que cette mascarade où la souffrance animale est totalement niée ?

 

La liste des pays interdisant de tels spectacles s'allonge, de nombreuses nations comme la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche, la Finlande, la Norvège et la Suède ont une législation beaucoup plus stricte. Certains ont même une loi qui interdit tout simplement la présence des animaux sauvages dans les cirques. De nombreuses municipalités les refusent, certaines par arrêté municipal. L’installation d’un cirque utilisant des animaux « sauvages » est navrante et entachée d'anachronisme tant les autres compagnies telles que Soleil, Phénix, Plume et autres petites troupes talentueuses et populaires sont appréciées !

 

Nous tenions, Monsieur le Maire, à porter la parole de nombre de vos administrés qui ne comprennent pas qu’une commune comme la vôtre ne s’associe pas à ce mouvement inéluctable et indispensable qui verra la disparition de la présentation d’animaux sauvages dans des spectacles où ils n’ont rien à faire. Notre commune s’enorgueillirait de soutenir les défenseurs de toute vie animale et du respect de leurs besoins les plus fondamentaux.

 

Espérant que notre courrier retiendra toute votre attention, et nous tenant à votre disposition pour toute information qui vous serait utile, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’assurance de nos sentiments les plus dévoués.

 

P.J. : Il nous a semblé intéressant de joindre à la présente un résumé fort bien fait de l’association Dignité animale, sur la triste réalité de la vie des animaux sauvages dans les cirques.

Voir également notre site http://amisdesbetes.com pour un dossier complet.

 

L’équipe et les bénévoles du refuge.

 

 

 

 

 

 

 

  • Le cirque est un endroit de divertissement où sont donnés en spectacle des exercices d’adresse, d’acrobatie et de domptage d’animaux. Rappelons que « dompter » signifie forcer un animal sauvage à obéir. En ce sens, l'animal n'est pas consentant lorsqu'il effectue son numéro.

 

  • La capture : Les animaux subissent un premier traumatisme lors de la capture. En effet, ils sont arrachés de force à leur famille ce qui provoque en plus de l'état de panique, un terrible choc émotionnel pour l'animal dépouillé de ses proches.
    Cet acte est d'autant plus inadmissible que les espèces capturées sont souvent des espèces protégées car en voie d'extinction (l'éléphant par exemple, est classé dans l'annexe 1 de la CITES !). Le fait de les capturer est donc un acte illégal, le premier d'une longue série dans le domaine des cirques exploitant les animaux.
  •  
  • Les transports : Après la capture mais aussi durant tous les déplacements du cirque, les animaux sont enfermés dans des camions dans l'obscurité totale, sans nourriture ni eau, en subissant de nombreuses secousses et cela parfois pendant des milliers de kilomètres ! Ce n'est d'ailleurs pas très étonnant de voir qu'une fois arrivés à destination, certains animaux sont totalement désorientés et parfois blessés. A titre d'information, rappelons qu'une girafe est dans l'obligation de voyager « pliée » à cause de la longueur de son cou, pendant plusieurs heures d'affilées.
  •  
  • Le dressage : Est-il nécessaire de préciser que les animaux sauvages ne se dressent pas avec des caresses, des cacahuètes ou des fleurs !
    Ils réagissent au principe Dominant/Dominé. Ils sont donc contraints par la force à exécuter des numéros. Les mouvements effectués lors d'un numéro sont totalement contre-nature pour les animaux. Pour y parvenir, les dresseurs utilisent des méthodes particulièrement cruelles : coups (fouet, cravache, pique…), privation de nourriture, insultes, menaces, humiliations, punitions… autant de violences qui, poussées à l'extrême, entraînent parfois la mort de certains animaux.
    Voilà les réalités que l'industrie du cirque vous cache au profit d'une féerie de pacotilles…
    C'est dans les cirques sans animaux que vous trouverez la vraie part de magie et de rêves...
  •  
  • Une véritable prison : Lorsqu'ils ne s'entraînent pas (c'est à dire les 3/4 du temps), les animaux sont enfermés dans des cages exiguës dans lesquelles ils peuvent à peine se retourner. Les tigres sont parfois 5 dans la même cage alors que cet animal est solitaire dans la nature!
    Au contraire l'éléphant quant à lui est laissé seul alors qu'il a besoin de compagnie!
    En plus de cette souffrance, les animaux sont exposés à des températures trop chaudes ou trop froides, ils ne sont pas nourris en quantité et en diversité suffisante, ils manquent cruellement d'eau et ne sont presque jamais lavés et rarement soignés.
    Précisons que les blessures sont souvent les conséquences de l'œuvre des dresseurs qui les martyrisent. 
  • Rebellions éventuelles: Il arrive parfois que les animaux réagissent de manière agressive aux attaques de leurs dresseurs, réaction on ne peut plus normale compte tenu des mauvais traitements qu'ils subissent. Quand cela arrive, les animaux sont roués de coups ou renvoyés dans leur cage.
    Certains sont même abattus pour avoir cherché à s'évader !
    Preuve que le cirque est bien loin d'être leur royaume !
  • Troubles comportementaux : Les agressions répétées des dresseurs, la petitesse des cages, le manque d'eau, de nourriture et de soins…tout cela provoque chez les animaux un état de mal-être permanent qui se traduit par des troubles comportementaux tels que la stéréotypie (des spécialistes affirment que ces mouvements s'apparentent à de profond troubles nerveux, voir de la folie). Les animaux atteints de cette maladie effectuent des mouvements répétitifs de la tête, ainsi que des allers retours incessants à l'intérieur de leur cage. Ils passent parfois des heures entières à effectuer ce genre de mouvements.
  • Une nouvelle forme d'esclavage : des existences volées, des violences gratuites, des conditions de vie déplorables, voilà la récompense offerte à ces animaux qui travaillent contre leur volonté afin que les hommes puissent faire un maximum de profit.
    Cela ne rappelle-t-il  pas les mêmes relations dominant-dominé des maîtres et de leurs esclaves du Moyen-âge et de l'antiquité ? A ces époques, des êtres humains étaient considérés comme des objets car ils avaient une couleur de peau et un langage différents, et ces prétextes suffisaient pour les considérer comme inférieurs.

 

 

Cirques à Aix-les-Bains

Lire la suite

Collectif du 21 septembre

29 Juin 2014, 15:49pm

Publié par amisdesbetes

Pour sortir de la chasse et du piégeage

Présentation du collectif du 21 septembre

 

Bonjour, Madame ; bonjour, Mademoiselle ; bonjour, Monsieur

 Notre Collectif est en pleine construction. Nous contactons actuellement le plus grand nombre possible d’associations de Protection Animale et de refuges.

             Aujourd’hui, 10 associations de PA composent le Collectif du 21 Septembre : Animavie, la CVN (Convention, Vie et Nature), le RAC (RAssemblement pour une France sans Chasse), DDA (Droits Des Animaux), CCE2A (Collectif Contre l’Exploitation et l’Expérimentation Animales), l’Association Stéphane Lamart, Combactive, L214, l’AVF (l’Association Végétarienne de France) et OIKOS KAI BIOS.

Nous espérons en attirer beaucoup d’autres.

 Cependant, nous voulons aussi nous adresser aux particuliers, à ceux qui ne font partie d’aucune association de PA, mais qui souhaiteraient sortir de la chasse et du piégeage.

            Fin juin, nous allons rencontrer le nouveau Ministère de l’Ecologie, afin d’entrer dans le Comité de la Biodiversité, et défendre notre plate-forme (ci-jointe).

            Nous souhaitons représenter un maximum d’associations et de particuliers pour avoir du poids auprès du Ministère et de ce Comité, et ainsi peser sur les décisions parlementaires concernant la faune sauvage.

             N’hésitez pas à nous rejoindre, en remplissant le bulletin-réponse prévu à cet effet. C’est gratuit, mais votre décision peut jouer en faveur des animaux sauvages.

            Très cordialement,

Nadia POUPON, coordonnatrice du Collectif du 21 Septembre.

Collectif du 21 septembre

COMMUNIQUE DE PRESSE

Un Collectif * vient d'être créé, qui rassemble à ce jour 15 associations de protection animale et de l’environnement, nombre qui ne cesse de croitre.
Les responsables de ce Collectif seront reçus au Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable le lundi 30 juin 2014 à 15h. Cette rencontre aura lieu pour la 3ème fois et sera mise à profit pour présenter 21 mesures simples mais urgentes.
Notre Collectif entend porter la parole d'une majorité de nos concitoyens excédés et choqués de la façon dont on traite aujourd'hui la faune sauvage.
En effet, chaque année en France, 30 millions d'animaux sont tués par la chasse (statistique de l'ONCFS) mais la chasse fait également des dizaines de morts chez les êtres humains. Sur les dix dernières années, nous comptabilisons 1883 accidents dont 232 mortels.
Alors que le Gouvernement français fait des efforts importants en matière de sécurité routière pour réduire le taux de mortalité sur nos routes, nous demandons qu’il en fasse autant en matière de sécurité aux abords des villes et villages, dans les campagnes et les forêts.
”Le Collectif du 21 Septembre” demande, parmi les 21 mesures, d’instaurer des jours sans chasse sur tout le territoire, à commencer par le dimanche.
“Les chasseurs ne sont pas seuls à avoir des droits ; il y a aussi les cueilleurs de champignons, les randonneurs, les promeneurs, les vététistes, les promenades familiales et tout simplement les amoureux de la nature.” déclare la porte-parole, Nadia POUPON.


Lire la suite

Horreur dans un élevage à lapins

28 Juin 2014, 12:24pm

Publié par amisdesbetes

L214 rend publiques des images provenant d'un élevage breton de lapins. Cette exploitation intensive qui compte des milliers d’animaux est dans un état général déplorable. Les lapins vivent dans un environnement insalubre. Leur vie compte si peu que certains d'entre eux sont jetés dans la fosse à lisier encore vivants.

participer à la pétition

Mise à jour de L214

27 juin 2014 • Consternation face à la décision de la préfecture

Suite à l'annonce de la préfecture du Morbihan qu'elle n'envisage "aucune mesure de fermeture administrative" de l'élevage de lapins du Tertre, L214 dénonce le laxisme des services vétérinaires et annonce qu'elle portera plainte contre l'exploitation agricole pour maltraitance envers les animaux. En savoir plus ←

Vous pouvez agir pour que la décision de fermer cet élevage soit prise :

Ecrire à la préfecture

Horreur dans un élevage à lapins

Lire la suite

La chasse à la glu bientôt interdite?

27 Juin 2014, 17:42pm

Publié par amisdesbetes

article huffington post

CHASSE - Les députés ont adopté ce jeudi 26 juin un amendement en commission pour interdire la chasse à la glu, un mode de chasse traditionnel de la grive pratiqué dans le sud de la France mais jugé néfaste à la biodiversité par les écologistes.
La chasse à la glu consiste à capturer les grives à l'aide de tiges de bois (sur les arbres, arbustes et buissons) enduites de glu.
Le site spécialisé grives.net, qui a réalisé cette démonstration à l'aide d'une caméra GoPro, fait remonter cette technique la Grèce Antique.
Mais selon la députée écologiste Laurence Abeille, auteure de l'amendement examiné dans le cadre du projet de loi sur la biodiversité, "cette pratique va à l'encontre de la préservation et de la reconquête de la biodiversité, parce qu'il s'agit d'une méthode de chasse non sélective et difficilement contrôlable, qui détruit de nombreux oiseaux, notamment des espèces protégées". "Cette méthode est, de plus, particulièrement cruelle envers les animaux", ajoute-t-elle.
Les députés ont également adopté un autre amendement de Laurence Abeille pour interdire la chasse des mammifères "pendant leurs périodes de reproduction, d'élevage et de dépendance des jeunes". La chasse restera toutefois autorisée pour "les espèces soumises à plan de chasse ou entrant dans la catégorie des espèces susceptibles d'être classées nuisibles".
Enfin les députés ont instauré une protection particulière des espèces animales et végétales "particulièrement nécessaires" à l'équilibre des écosystèmes et à la protection de la biodiversité, interdisant "leur destruction, l'altération ou la dégradation du milieu particulier à ces espèces". Un décret en Conseil d'Etat devra établir une liste de ces espèces après consultation du Muséum national d'histoire naturelle et de la future Agence française pour la biodiversité.
La date de l'examen en séance du projet de loi sur la biodiversité n'est pas encore fixée.

vidéo du site : www.grives.net

La chasse à la glu bientôt interdite?

Lire la suite

Sur Arte : Blackfish, un documentaire passionnant

26 Juin 2014, 17:41pm

Publié par amisdesbetes

C'est un bouleversant documentaire que va diffuser Arte ce dimanche : Blackfish.
L'histoire vraie et tragique d'une orque captive ayant tué sa dresseuse. L'histoire de Tilikum, capturé en mer et brisé par la captivité.
► à voir sur Arte, dimanche 29 juin à 20h45.
► bande-annonce : http://vimeo.com/78264200

"Ce film passionnant est un argument convaincant contre la captivité de cette espèce - et, par extension, de n'importe quel animal sauvage - dans le simple but de divertir les humains." The Hollywo
od Reporter

lu sur le FB de L 214

Sur Arte : Blackfish, un documentaire passionnant

Lire la suite

L'intelligence et la sensibilité des céphalopodes

22 Juin 2014, 16:09pm

Publié par amisdesbetes

Poulpes seiches et calmars sont bien plus que les maîtres du camouflage. Mémoire, apprentissage, innovation, jeux...Dans de nombreux domaines ils n'ont rien à envier à de nombreux vertébrés
Au cours de l'évolution les céphalopodes ont acquis des bras munis de ventouses qui leur permettent de manipuler des instruments et de les manier avec précision, capacité qui échappe au comportement de beaucoup de mammifères. Nageurs efficaces, ils se propulsent en éjectant de l'eau sous pression par un entonnoir mobile situé sous leur ventre. L'ondulation de leur nageoire latérale intervient dans leur déplacements plus précis.
Leur cerveau, le plus important parmi les invertébrés, est aussi développé que celui des oiseaux. Il compte 500 millions de cellules chez le poulpe, ce chiffre semble encore plus important pour les seiches. A titre de comparaison : 950 000 chez l'abeille et probablement moins de 200 millions pour la souris. La structure du cerveau est complexe et ne ressemble pas à la nôtre ( celle des mammifères) la partie dorsale de leur cerveau est impliquée dans des fonctions très élaborées telles que l'apprentissage ,la mémoire, et la prise de décision (en gros, comme l'hippocampe ou le cortex préfrontal chez les mammifères) Les lobes optiques très développés situés derrière les yeux leur confèrent une vue excellente qui joue un rôle majeur dans de nombreux comportements.
Autre particularité adoptée chez la pieuvre et observée récemment : le jeu que l'on retrouve chez les mammifères, chez les oiseaux et chez quelques reptiles, les pieuvres montrent de la curiosité envers des objets nouveaux tels que de petits cubes en plastique qu'elles ont plaisir à manipuler et à se passer de bras en bras.
Toutes ces découvertes et observations ont permis de faire passer à nos yeux d'humains les céphalopodes au rang d'animaux sensibles aux douleurs physiques et psychologiques et nous amène une fois de plus à reconsidérer notre relation à l'animal. Désormais, la directive 2010/63/EU, qui définit les conditions selon lesquelles l'expérimentation animale peut être pratiquée dans l'Union Européenne, inclut les céphalopodes.

D'après un article de "Pour la Science" N° 441 juillet 2014)

Photo : Nicobola

L'intelligence  et la sensibilité des céphalopodes

Lire la suite

Trafic d'animaux : 1 gérant d'animaleries écroué

16 Juin 2014, 14:10pm

Publié par amisdesbetes

Les animaleries du quai de la mégisserie à Paris, non loin du Louvre, ont à nouveau fait l'objet d'une perquisition début juin par le service des douanes, souhaitons qu'elles soient condamnées à garder portes clauses. Quatre personnes avaient été placées en garde à vue : Jean-Pierre Lieuvin, le propriétaire des plusieurs animaleries ("L'oisellerie du Châtelet", "La Perruche Bleue", "Le Paradis des Oiseaux" et "L'Aqualumineux" notamment), le cogérant et deux vétérinaires. D'après Le journal "le parisien" du 16 juin , le gérant de quatre des animaleries et son associé sont placés en détention provisoire

Déjà condamné

La SPA, qui demande purement et simplement la fermeture définitive de ces animaleries sur les quais tient à rappeler en outre que "le propriétaire de ces animaleries a déjà été sanctionné à plusieurs reprises pour maltraitance". En 2006, Jean-Pierre Lieuvin avait en effet été condamné à 5000 euros d'amende et une interdiction de trois ans d'exercer un métier en relation avec l'élevage d'animaux pour mauvais traitements ainsi que pour possession d'espèces prohibées. Quelques années plus tôt, en 2001, au cours de perquisitions réalisées dans le château Coupvray (Seine-et-Marne) appartenant à Monsieur Lieuvin, les enquêteurs avaient déjà découvert un élevage d'une quarantaine de chiens, tenu dans des conditions d'hygiène déplorables (cages sales, sans eau...). Dans des congélateurs, ils avaient également retrouvé plusieurs animaux morts notamment une panthère, un lama, des renards, des blaireaux ou des tortues qui, selon les enquêteurs, étaient destinés à des taxidermistes.

La SPA nationale au secours des chiots et chatons

Une source proche du dossier indiquait que, depuis deux ans, le commissariat du 1er arrondissement avait reçu plusieurs plaintes visant ces magasins pour maltraitance d'animaux. "Il y a eu des centaines de plaintes et pas depuis deux ans mais depuis des années, a affirmé Julien Soubiron, responsable adjoint de la cellule anti-trafic de la SPA joint par metronews. Des clients achetaient sans le savoir des animaux malades et ne savaient pas quoi faire pour les soigner. Beaucoup sont morts peu de temps après la vente. Dans ces animaleries, des actes vétérinaires étaient réalisés par des salariés sans diplôme, et encore, quand ils étaient faits. Ici, le seul but était de faire de l'argent".

Selon la SPA, les animaux venaient pour beaucoup de Hongrie, de Belgique mais aussi de République tchèque. "Ils étaient achetés à petits prix et souvent bien trop jeunes et revendus jusqu'à dix fois plus cher. Les chiots les plus mignons, les plus craquants, que tout le monde avait envie d'acquérir étaient ensuite placés dans les vitrines pour appâter le chaland". Ces sept magasins étaient pointés du doigt depuis des années indiquait la SPA ce mardi. Les animaux n'y ont jamais vécu décemment il est temps que l'on s'en occupe comme il se doit". Plus de 150 chiens et chats ont été pris en charge par la Société protectrice des animaux ce mardi. Ils devraient être prochainement placés dans des refuges et proposés à l'adoption.

Lire la suite

1 2 > >>