Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Minnie

29 Décembre 2013, 17:59pm

Publié par amisdesbetes

minnie.JPG

 

Petite Minnie, avec tes longs poils et ta patte tordue tu n’étais pas vraiment belle. L’âge et ses  tristes effets n’avaient rien arrangé, ni ton allure, ni ton odeur. J’étais bien le seul à pouvoir encore approcher mon visage de ta frimousse, ce que je ne m’empêchais pas de faire quand je devais te porter. Tu te déplaçais si mal, tu étais si usée, si fatiguée. Les allées et venues chez le véto n’y avaient rien fait, je savais ton cœur malade depuis longtemps. Mais tes yeux brillaient de cette lueur qui me faisais dire que tu voulais encore vivre, encore durer un peu. Alors pas question de te laisser en garde à l’occasion de ce Noël, tu viendrais avec nous. Un petit peu de shampoing et de toilette. Te redonner un air de jeunette était plus qu’improbable, mais au moins tu sentirais bon dans l’auto, et le tour serait joué. Tu as décidé d’un autre voyage, alors que doucement je te lavais, doucement je te caressais.

bernard

Lire la suite

le beau geste de jean-Pierre Jeunet

29 Décembre 2013, 13:55pm

Publié par amisdesbetes

 jean-pierre-jeunet-et-le-maire-de-beaucaire-jacques

Jean-Pierre Jeunet et le maire de Beaucaire, Jacques Bourbousson, en juillet 2011. (SAMUEL DUPLAIX - Archives)


Le célèbre metteur en scène d'"Amélie Poulain" vient de retourner au maire de Beaucaire sa médaille de la ville, lui suggérant de se la "carrer où [il] pense". En cause : l'organisation dans la cité de spectacles tauromachiques, que le réalisateur a récemment découvert.

 

Réalisateur de films célèbres tels que "Amélie Poulain", "Delicatessen" ou le récent "T.S. Spivet", Jean-Pierre Jeunet vient de renvoyer au maire de Beaucaire la médaille de la ville, qu'il avait reçue en 2011 lors d'un festival local. En cause : l'organisation dans la cité gardoise de spectacles tauromachiques.

Dans une lettre au vitriol adressée au maire Jacques Bourbousson, Jeunet explique avoir "découvert récemment" le fait que la commune et l'édile étaient "fortement investis dans ce spectacle qui consiste à torturer et mettre à mort des animaux pour le plaisir de spectateurs qui ont probablement le malheur, étant jeunes, d’avoir été bercés trop près du mur".

"Je vous suggère de vous carrer votre médaille où je pense"

Suggérant au maire de se "carrer où [il] pense" la médaille, Jeunet explique sa "violence verbale n’atteindra pas le millième" de celle des spectacles tauromachiques.

De son côté, Jacques Bourbousson confirme avoir bien reçu la médaille retournée, mais qu'il envisage bien de "continuer à faire vivre" les traditions tauromachiques locales.

Lire la suite

L'article 521-10 du code pénal

26 Décembre 2013, 15:50pm

Publié par amisdesbetes

Il y a près d’un an, le conseil constitutionnel a rejeté la demande d’associations de défense des animaux demandant l’interdiction de la corrida. Dans sa décision les membres du conseil ont rappelé que bien que l’article 521-1 du code pénal réprime les sévices graves et les actes de cruauté envers un animal domestique ou tenu en captivité, cet article exclut expressément l’application de ces dispositions aux courses de taureaux dans les cas où une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Ces pratiques traditionnelles reconnues par la loi ne portant pas atteinte à un droit constitutionnellement garanti.

Cela a peut-être été une défaite pour les défenseurs des animaux mais le conseil constitutionnel a montré la voie à suivre pour l’avenir : la dignité des animaux ou l’interdiction d’une inutile cruauté à leur égard doit être constitutionnellement garantie.

La règle légale sur les corridas les autorisant si une tradition locale ininterrompue peut être invoquée est vouée à disparaître. Elle rappelle trop la règle en vigueur aux Etats-Unis avant la guerre de sécession autorisant l’esclavage là où il avait existé mais en excluant les nouveaux territoires ouverts à la colonisation. On sait que c’est mal, on sait que ces coutumes viennent d’un temps où l’on pensait que l’animal, comme l’esclave, n’avait pas de conscience mais on laisse perdurer car on craint un conflit ouvert.

Pendant longtemps on a pu maltraiter et torturer les animaux en se fondant sur la croyance qu’ils n’étaient que des machines sans conscience. Entre Pythagore qui pensait que les hommes se réincarnaient dans les animaux et les animaux dans les hommes et Aristote, deux siècles plus tard, qui professait que les animaux étaient dénués de pensée, de raison et de logique, c’est Aristote qui l’a emporté. Pendant 2 000 ans les animaux n’ont eu aucun droit.

Ce n’est qu’au milieu du 19ème siècle qu’on a interdit en France les sévices infligés aux animaux lorsque ces sévices étaient infligés publiquement. Ce n’est que bien plus tard que le caractère public est devenu indifférent et que l’animal comme sujet de droit a émergé. Aujourd’hui le droit des animaux est enseigné sur la plupart des campus des universités des Etats-Unis.

La corrida tout comme la chasse à courre sont voués à disparaître. Si l’homme a une conscience, il en va de même du taureau martyrisé dans l’arène ou du renard affolé et déchiré vivant par les chiens pour le plaisir de cavaliers indifférents à la souffrance animale.

Oui les animaux ont des droits et le meilleur moyen de les protéger est de garantir une partie de ces droits constitutionnellement. La France ne serait pas le premier pays à le faire. Trois pays frontaliers l’ont déjà fait. L’Allemagne dont la loi fondamentale protège les animaux depuis 1993, la Suisse dont la constitution garantit le respect de la créature animale et le Luxembourg qui garantit sa protection. Pour des pays plus éloignés, la constitution de l’Inde assure un devoir de compassion, celle du Brésil prohibe la cruauté. Après ce sera à la jurisprudence des cours judiciaires et administratives de construire, doser et s’adapter.

Assurer les animaux constitutionnellement contre une inutile cruauté aurait aussi pour conséquence d’interdire l’abatage rituel pour la viande casher ou halal sans que l’animal soit préalablement étourdi. Si l’on doit manger de la viande la moindre des reconnaissances c’est d’abattre l’animal en lui causant le minimum de souffrance. Ce n’est pas là une question de laïcité mais de juste compassion.

Il est logique que la prise de conscience des peuples occidentaux de la souffrance animale débouche sur des changements constitutionnels et que l’éthique conditionne le droit.

De nombreux hommes politiques aiment la chasse et la corrida mais ils aiment encore plus être en phase avec l’opinion publique. Deux sensibilités s’affrontent et iront en s’affrontant de plus en plus.


Arno Klarsfeld

Lire la suite

Sea Shepherd à la poursuite des baleiniers japonais

23 Décembre 2013, 17:32pm

Publié par amisdesbetes

   sea-shepherd2

 


Sydney - L'Australie enverra un avion pour surveiller depuis les airs l'océan Austral, où risquent de s'affronter, comme chaque hiver, les baleiniers japonais et les défenseurs des cétacés, a indiqué dimanche le ministre de l'Environnement.

 

Canberra, opposé à la pêche à la baleine, va envoyer un Airbus A-319 du service des douanes, pour surveiller les échanges entre les baleiniers et les navires de Sea Shepherd, l'organisation de défense de la nature, dont trois navires ont quitté l'Australie il y a quelques jours, à la poursuite des bateaux japonais.

«Le but de la mission de (l'avion) des douanes sera de noter les incidents au large, et d'assurer une présence afin qu'il n'y ait pas de conflit entre les parties en présence», a déclaré Greg Hunt à la presse.

«C'est aussi pour s'assurer que les deux parties aient bien conscience que le monde les regarde», a-t-il ajouté.

Canberra avait d'abord prévu d'envoyer un bateau des douanes mais le ministre a indiqué qu'un avion pouvait couvrir une zone plus importante. «La flexibilité et la souplesse de l'A319 lui permettent d'opérer à travers une large zone, à grande vitesse, et il peut donc identifier toute infraction», a précisé le ministre.

paul-watson-captain-fouder-sea shepherd-300x193

La mission de surveillance aérienne se déroulera de janvier à mars.

Les baleiniers japonais ont quitté début décembre les côtes japonaises pour leur chasse annuelle dans l'Antarctique. Quelques jours plus tard, Sea Shepherd a donné le top départ à ses propres navires, qui harcèlent les baleiniers afin de les empêcher de tuer des cétacés.

Des heurts, parfois violents, se produisent chaque année sur les flots. L'an dernier, Sea Shepherd avait accusé un baleinier nippon d'avoir percuté ses navires à plusieurs reprises, tandis que les pêcheurs japonais affirmaient avoir été victimes de la même agression.

Les prises des baleiniers n'ont jamais été aussi faibles que la saison dernière.

Officiellement, les activités de la flotte nippone dans l'Antarctique sont destinées à la «recherche scientifique», une pratique tolérée par la Commission baleinière internationale qui interdit la chasse commerciale au cétacé depuis 1986.

Les autorités japonaises affirment que cette pêche fait partie intégrante de la culture nippone. Mais la chair de cétacé finit sur les étals et les défenseurs des baleines jugent donc mensonger le prétexte scientifique, estimant qu'il s'agit d'une pêche commerciale déguisée, attentatoire aux règles internationales.

Vendredi, plusieurs pays opposés à la pêche à la baleine, dont les Etats-Unis, ont mis en garde écologistes et pêcheurs japonais contre toute action mettant en péril des vies humaines.

Dans un communiqué commun, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et les Etats-Unis ont déclaré respecter le droit de manifester en haute mer, à condition que les actions soient non-violentes et sans risque.

© 2013 AFP

Lire la suite

Sabotage de chasse à courre à Folembray

22 Décembre 2013, 17:23pm

Publié par amisdesbetes

 

Finalement, ayant tenu jusqu'à 16 h 15, les militants se sont réjouis de leur "victoire". La chasse a eu lieu dans le secteur de Quincy-Basse. "Les trois cerfs désignés n'ont pas été chassés", mais "suite à leur défaite, ils [les chasseurs] sont en train de prendre en chasse l'un de nos militants à neuf contre un", indiquaient-ils sur les réseaux sociaux.

 

Lire la suite

Cirques en belgique c'est fait! la Belgique a rejoint l'Autriche

19 Décembre 2013, 07:20am

Publié par amisdesbetes

Une décision qui honore la Belgique :


hippo

La loi adoptée par une large majorité de députés belges interdit dorénavant l'utilisation d'animaux "sauvages" dans les cirques, pour n'autoriser que les seuls animaux "domestiques" et ce, malgré l'opposition des professionnels du cirque. La proposition d'un député de l'opposition de remplacer l'interdiction des animaux sauvages par un renforcement de la répression des cirques ne respectant pas le bien-être animal a été rejetée par une majorité d'élus.Les cirques comportant des lions, tigres, éléphants, devront donc quitter le territoire belge avant la fin de l'hiver.

la Belgique rejoint l'Autriche qui avait déjà pris une telle décision .

  tigr

D'autres pays comme l'Allemagne, le Danemark, la Hongrie, la Suède avaient également opté pour des règlementations analogues partielles, les espèces d'animaux listés n'étant pas forcément les mêmes pour chacun d'eux.

 

 

«Le manque d'espace, l'absence de possibilité de baignade pour certaines espèces ou de congénères pour les espèces grégaires, ainsi que le non-respect des exigences de température, notamment dans les camions», avaient été critiqués par le Conseil du bien-être des animaux, un organe consultatif créé en 2009.

eleph

L'organisation de défense des animaux Gaïa a  salué une «importante avancée pour le bien-être animal» en Belgique. La proposition d'un député de l'opposition de remplacer l'interdiction des animaux sauvages par un renforcement de la répression des cirques ne respectant pas le bien-être animal a été rejetée par une majorité d'élus.

 


La France ne pourrait que s’enorgueillir de suivre ces exemples. Récemment, des propositions communes aux différentes associations et fondations de protection animale concernant la révision de l’arrêté du 21 août 1978, sur les installations mobiles, ont été envoyées au Ministère de l’écologie. Elles restent pour le moment toujours sans réponse.

Lire la suite

Taiji (japon) la baie de la honte

15 Décembre 2013, 09:54am

Publié par amisdesbetes

Signez cette pétition

Pourquoi c'est important

Plus nous serons nombreux à savoir ce qui se passe au Japon et à le dénoncer, plus la conscience des dirigeants s'ouvrira et ils ne couvriront plus ces massacres d'un autre âge. De nombreux pays ont compris que les cétacées et dans le cas présent les Dauphins sont des êtres vivants sensibles et extraordinaires. L'Inde les a même déclarés "personne non humaine" ! Comment le Japon peut-il encore accepter de cautionner ces assassinats. A partir du 1er septembre, de chaque année, les pêcheurs tuent de façon horrible des milliers de Dauphins et en capturent d'autres pour les vendre partout dans le monde. La pluspart des Dauphins capturés se laissent mourrir tant le stress des assassinats des membres de leur famille les a traumatisés et tant la séparation d'avec les leurs et la vie en captivité les déprime.

Si vous voulez en savoir plus sur ces êtres vivants magnifiques, lisez le 5ème rêve de Patrice Van Eersel. C'est une enquête journalistique qui changera votre regard sur les cétacées et si vous voulez en savoir plus sur les massacres de Taiji, voici le lien :


http://www.youtube.com/watch?v=4B6XkmN1di8

Nous avons tous la possibilité de faire évoluer le monde et de le rendre meilleur. Merci de participer, plus nous serons nombreux, plus nous avançons !

  Dalph

 

Monsieur le Premier Ministre,

J'ai beaucoup de respect pour votre peuple et pour votre pays. Je me permets d'attirer votre attention sur une pratique récurente chaque année et qui a débuté, à nouveau, depuis le 1er septembre 2013. Des personnes de votre peuple assassinent mes frères. La mer est rouge de leur sang à TAIJI et ailleurs au Japon. Je me sens comme un Dauphin, un cétacé qu'on assassine, je perds un frère à chaque fois qu'un Dauphin meurt dans votre pays. L'Inde et d'autres grands pays ont reconnus que les Dauphins et tous les cétacés, sont êtres vivants: "des personnes non humaines" auxquelles nous devons protection et respect. Merci de faire en sorte que ces assassinats cessent et que votre pays fasse partie des nations qui montrent l'exemple et qui font évoluer l'humanité vers le meilleur. Recevez, Monsieur, l'expression de ma gratitude."

Lire la suite

Communiqué de la confédération nationale des SPA

13 Décembre 2013, 09:28am

Publié par amisdesbetes

article Canard Enchaîné SPA de Paris article Canard Enchaîné SPA de Paris
La Confédération des SPA, à laquelle Amis des Bêtes est adhérente, réagit et informe :
Suite à la diffusion de l'article du Canard Enchaîné « A la SPA, on se goinfre sur la bête » du 11 décembre, la Confédération Nationale des SPA de France souhaite réagir. Ces faits ne concernent que la gestion financière de la SPA dite de Paris et de ses filiales et non de toutes les SPA de France présentes sur le territoire.
L'administratrice provisoire dont il est question dans l'article n'a géré que la SPA de Paris et ses filiales (56 refuges).
En effet, il existe en France plusieurs centaines d'associations de protection des animaux. Elles sont toutes indépendantes et autonomes. Il n'y a pas, comme on le croit souvent, une seule S.P.A. avec son siège à Paris et des filiales en Province.


Nous déplorons d'ailleurs que le Canard Enchaîné n'ait pas fait la distinction entre la SPA dont le siège est à Paris et les nombreuses associations de protection animale en France.
Ces informations ne doivent pas pénaliser l'ensemble des Sociétés Protectrices des Animaux qui n'ont aucun lien avec la SPA de Paris.


Pour information, la Confédération Nationale des S.P.A. de France, dont le siège est à Lyon, regroupe 257 S.P.A. réparties dans 87 départements français. Fondée en 1926, la Confédération est reconnue d'utilité publique depuis le 1er octobre 1990.
Elle est avant tout un organisme fédérateur, qui rassemble des associations indépendantes partageant des valeurs communes pour la protection des animaux. Ces associations ont eu la volonté de se regrouper pour mettre en place un réseau de défense, d’aide, et d’hébergement des animaux en difficulté. Par son intermédiaire, les associations adhérentes peuvent recevoir des legs exonérés de touts droits de succession. 

Lire la suite

N'achetez pas d'animaux à Noël, adoptez!

11 Décembre 2013, 17:03pm

Publié par amisdesbetes

Les-chiots-de-NoelIl ne faut jamais acheter ou offrir des animaux à la légère, ni à Noël ni en d'autres occasions.

 

Une fois l'euphorie passée, lorsque le quotidien reprend ses droits, les "petits protégés" finissent trop souvent dans un refuge, quand ils ne sont tout simplement éliminés, met en garde mercredi la Protection suisse des animaux .

Les nouveaux propriétaires n'ont pas toujours conscience des soins, des frais et du temps qu'exige un animal de compagnie. Offrir un toit à des compagnons animaux exige une longue préparation et le sens des responsabilités. Les êtres vivants n'ont pas leur place sous le sapin. Si le projet familial d'adopter un animal de compagnie est mûrement réfléchi et décidé, il est recommandé de choisir ensemble l'animal, au calme, après les fêtes, et d'aller le chercher dans un refuge. Stressants, les jours de fête sont d'ailleurs la période la moins propice à une acclimatation de l'animal. On peut par contre offrir à cette occasion un ouvrage spécialisé sur le mode de détention adapté à tel ou tel animal.

Nombre de quadrupèdes, grands et petits, attendent un logis et de l'affection dans les refuges. A bannir totalement les offres bon marché sur internet, qui incitent à procéder à des achats irréfléchis d'animaux. Des marchands sans scrupules, uniquement tournés vers le profit à court terme, utilisent sans vergogne la compassion et l'attendrissement des gens à la période de Noël.

Lire la suite

1 2 > >>