Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Un Président de la République anticorrida?

31 Août 2011, 12:59pm

Publié par amisdesbetes

 

 governatori

Tout à fait à droite sur l'image : Thierry HELY porte parole de la Fédération des Luttes pour l'abolition de la corrida

Au centre chemise blanche : Jean Marc GOVERNATORI Président de l'Alliance Ecologiste indépendante

entre eux deux : Claire STAROZINSKI  Présidente de l'Alliance Anticorrida

 

 

 

Msg transféré de l'Alliance anticorrida

Chers amis et amies
Le 25 août dernier, les mouvements anticorrida - Alliance Anticorrida et Flac - ont répondu présents à l'invitation de Jean-Marc Governatori, secrétaire de l'Alliance écologiste indépendante, qui avait organisée une conférence de presse à Nîmes, symbole de la tauromachie. Claire Starozinski et Thierry Hély, porte-paroles des associations, ont été invités à s'exprimer durant l'événement visant à présenter le programme « Libérons l'avenir ».
 

Jean Marc GOVERNATORI est le candidat désigné aux futures élections présidentielles de 2012 du "petit" parti écologiste : l'Alliance Ecologiste indépendante, jusqu'à ce jour il est le seul candidat à être ouvertement en faveur de l'abolition (et quelque chose me dit qu'il restera le seul!). GOVERNATORI se démarque ainsi de l'ensemble des politiques français et surtout du gouvernement actuel qui a inscrit la corrida espagnole au patrimoine immatériel de la culture. Je rappelle que la Catalogne, un des fiefs de cette soit disant tradition barbare (capitale Barcelone, 2ème plus grande ville d'Espagne) a voté l'abolition de la corrida en 2010.

 POUR INFO : msg de thiérry HELY

A l'issue de leur présentation officielle aux primaires pour les prochaines élections présidentielles, une petite mise au point sur la position des candidats socialistes au sujet de la corrida s'impose:

Martine Aubry
: elle n'est pas franchement pour la corrida mais on ne touche pas aux traditions...
François Hollande: ouvert au débat. Il fut le seul à s'opposer à la censure du spot anti-corrida/SPA destiné à la télévision.
Manuel Valls: indécrottable aficionado !
Ségolène Royal: elle trouve de la magnificence dans la corrida...
Arnaud Montebourg: même position que Martine Aubry. C'est ce qu'il a déclaré récemment à Patricia Zaradny lors d'un entretien récent.

D'ores et déjà, la FLAC leur demandera un positionnement officiel sur la corrida.

Amitié dans la lutte !

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC

Lire la suite

L'homme et la couleuvre

24 Août 2011, 17:00pm

Publié par amisdesbetes


L'Homme et la Couleuvre

Un Homme vit une Couleuvre.
Ah ! méchante, dit-il, je m'en vais faire une oeuvre
Agréable à tout l'univers.
A ces mots, l'animal pervers
(C'est le serpent que je veux dire
Et non l'homme : on pourrait aisément s'y tromper),
A ces mots, le serpent, se laissant attraper,
Est pris, mis en un sac ; et, ce qui fut le pire,
On résolut sa mort, fût-il coupable ou non.
Afin de le payer toutefois de raison,
L'autre lui fit cette harangue :
Symbole des ingrats, être bon aux méchants,
C'est être sot, meurs donc : ta colère et tes dents
Ne me nuiront jamais. Le Serpent, en sa langue,
Reprit du mieux qu'il put : S'il fallait condamner
Tous les ingrats qui sont au monde,
A qui pourrait-on pardonner ?
Toi-même tu te fais ton procès. Je me fonde
Sur tes propres leçons ; jette les yeux sur toi.
Mes jours sont en tes mains, tranche-les : ta justice,
C'est ton utilité, ton plaisir, ton caprice ;
Selon ces lois, condamne-moi ;
Mais trouve bon qu'avec franchise
En mourant au moins je te dise
Que le symbole des ingrats
Ce n'est point le serpent, c'est l'homme. Ces paroles
Firent arrêter l'autre ; il recula d'un pas.
Enfin il repartit : Tes raisons sont frivoles :
Je pourrais décider, car ce droit m'appartient ;
Mais rapportons-nous-en. - Soit fait, dit le reptile.
Une Vache était là, l'on l'appelle, elle vient ;
Le cas est proposé ; c'était chose facile :
Fallait-il pour cela, dit-elle, m'appeler ?
La Couleuvre a raison ; pourquoi dissimuler ?
Je nourris celui-ci depuis longues années ;
Il n'a sans mes bienfaits passé nulles journées ;
Tout n'est que pour lui seul ; mon lait et mes enfants
Le font à la maison revenir les mains pleines ;
Même j'ai rétabli sa santé, que les ans
Avaient altérée, et mes peines
Ont pour but son plaisir ainsi que son besoin.
Enfin me voilà vieille ; il me laisse en un coin
Sans herbe ; s'il voulait encor me laisser paître !
Mais je suis attachée ; et si j'eusse eu pour maître
Un serpent, eût-il su jamais pousser si loin
L'homme, tout étonné d'une telle sentence,
Dit au Serpent : Faut-il croire ce qu'elle dit ?
C'est une radoteuse ; elle a perdu l'esprit.
Croyons ce Boeuf. - Croyons, dit la rampante bête.
Ainsi dit, ainsi fait. Le Boeuf vient à pas lents.
Quand il eut ruminé tout le cas en sa tête,
Il dit que du labeur des ans
Pour nous seuls il portait les soins les plus pesants,
Parcourant sans cesser ce long cercle de peines
Qui, revenant sur soi, ramenait dans nos plaines
Ce que Cérès nous donne, et vend aux animaux ;
Que cette suite de travaux
Pour récompense avait, de tous tant que nous sommes,
Force coups, peu de gré ; puis, quand il était vieux,
On croyait l'honorer chaque fois que les hommes
Achetaient de son sang l'indulgence des Dieux.
Ainsi parla le Boeuf. L'Homme dit : Faisons taire
Cet ennuyeux déclamateur ;
Il cherche de grands mots, et vient ici se faire,
Au lieu d'arbitre, accusateur.
Je le récuse aussi. L'arbre étant pris pour juge,
Ce fut bien pis encore. Il servait de refuge
Contre le chaud, la pluie, et la fureur des vents ;
Pour nous seuls il ornait les jardins et les champs.
L'ombrage n'était pas le seul bien qu'il sût faire ;
Il courbait sous les fruits ; cependant pour salaire
Un rustre l'abattait, c'était là son loyer,
Quoique pendant tout l'an libéral il nous donne
Ou des fleurs au Printemps, ou du fruit en Automne ;
L'ombre l'Eté, l'Hiver les plaisirs du foyer.
Que ne l'émondait-on, sans prendre la cognée ?
De son tempérament il eût encor vécu.
L'Homme trouvant mauvais que l'on l'eût convaincu,
Voulut à toute force avoir cause gagnée.
Je suis bien bon, dit-il, d'écouter ces gens-là.
Du sac et du serpent aussitôt il donna
Contre les murs, tant qu'il tua la bête.
On en use ainsi chez les grands.
La raison les offense ; ils se mettent en tête
Que tout est né pour eux, quadrupèdes, et gens,
Et serpents.
Si quelqu'un desserre les dents,
C'est un sot. - J'en conviens. Mais que faut-il donc faire ?
- Parler de loin, ou bien se taire.

 

Récitée par Luchini     c'est un régal dont il ne faut pas se priver!

 

Merci à Dom fidèle visiteuse de ce blog qui m'a transmis le lien, fable à lire aujourd'hui au 1er degré.

Lire la suite

Sylvain PERRET anticorrida à la hauteur

22 Août 2011, 08:08am

Publié par amisdesbetes

message de la FLAC (Fédération des luttes anticorrida)

 

 

Sylvain Perret, le Délégué de la FLAC/Ile de France, encore une fois, nous étonne ! Nous portons à votre connaissance son compte rendu.

Nous allons bien évidemment alerter les médias. A diffuser sans modération !  Bravo à lui !

A bientôt dans la lutte !

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC

06 23 94 84 83

CORRIDA: le pire du Patrimoine atteint son point culminant

 

Mercredi 17 août 2011, 9h30, sommet du Mont Blanc, 4810 m.

Dans cet univers glacé à l’oxygène raréfié, le message choque :

 

CORRIDA : HONTE DU PATRIMOINE

 

Incongru dans cet endroit magnifique ? Certainement ! Sylvain Perret, militant anti-corrida au sein de la FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas) a monté cette banderole au point culminant de notre pays « pour que soit dénoncé au plus haut point de notre Patrimoine son élément le plus bas ».corridamontblanc1


« Mon but est de faire invalider l’inscription de cet immonde spectacle à notre beau Patrimoine. Les Français ne veulent pas être associés à une pratique qu’ils rejettent massivement. »

 

Sylvain est parti depuis St Gervais avec une amie, Olivia. Au lieu de dormir en refuge, ils ont choisi de bivouaquer, ajoutant aux difficultés de l’ascension le port du matériel (tente, sacs de couchage, tapis de sol, réchaud, nourriture) et l’inconfort des nuits sur le glacier de tête rousse, à 3270m d’altitude.

Partis à 2h30 du matin, ils ont d’abord franchi le tristement célèbre « couloir de la mort » qui mène au refuge du Goûter, à 3800m. Là ils ont chaussé les crampons et se sont encordés pour s’élancer sur les pentes de neige du Dôme du Goûter, à plus de 4300m. Après une courte pause à la cabane Vallot à 4360m, il leur restait encore plus de 500m de dénivelé à franchir. Olivia n’a pas souhaité continuer la progression, et c’est en « solo » que Sylvain a terminé l’escalade, franchissant la vertigineuse arête des bosses puis la longue et aérienne arête terminale qui mène au point culminant de l’Europe : les 4810 m du Mont Blanc.corridamontblanc2


Plus de 1600m de dénivelé pour porter au plus haut ce message.

corridamontblanc3


«  Le contraste entre la magnificence de l’endroit et l’horreur de la corrida doit faire prendre conscience de l’incongruité de cette inscription au patrimoine français. Au nom de la FLAC et des 70% de Français opposés à la tauromachie, je demande solennellement aux Instances du Ministère de la Culture de retirer cette barbarie de la liste de notre Patrimoine immatériel ».

corridamontblanc4


La honte devant l’arête des bosses et la face Nord, depuis le refuge Vallot (4360m)

 

corridamontblanc5

 


La honte devant le refuge Vallot (4360m). En fond, le Mont Maudit (4465m)

 

  Rappel : Sylvain PERRET a convaincu  2 députés de rejoindre le groupe des anticorrida : Hervé GAYMARD et Daniel VAILLANT et obtenu leur signature en faveur de l'abolition

Lire la suite

Manifestation contre la chasse

17 Août 2011, 17:19pm

Publié par amisdesbetes

C'est prévu chez nos amis piémontais  le samedi 17 septembre, veille de l'ouverture de la chasse.

Départ du cortège à 15h30 Porta Susa (Piazza XVIII Dicembre). Fin du cortège piazza Vittorio Veneto

 

Pourquoi à Turin ? Parce que c'est au Piémont qu'aura lieu, en 2012, et pour la première fois, un référendum régional contre la chasse. Cela 25 ans après la collecte des signatures nécessaires pour obtenir le référendum, et après 25 ans d'obstruction de la part de la Région, enfin arrêtée par un prononcé de la Cour d'Appel.

 

En 1987, 60 000 signatures avaient été collectées en soutien à la proposition d'un référendum qui demandait :
a/ l'interdiction de la chasse pour 25 espèces sauvages (17 oiseaux et 8 mammifères) ;
b/ l'abolition des dérogations de gibecière pour les établissement privés de chasse ;
c/ l'abolition des dérogations à l'interdiction de chasse sur les terrains enneigés ;
d/ l'interdiction de la chasse le dimanche.

 

En cas de succès de ce référendum, la chasse au Piémont serait réduite de façon drastique,

 

C'est le moment de rappeler que chez nous en France, particulièrement rétrograde en matière de Protection Animale, les chasseurs ont obtenu en 2010, la création d'une infraction, par un décret du ministère de l'Ecologie : « l'obstruction à un acte de chasse » (visant essentiellement à protéger l'organisation de chasses à courre, rejetées pourtant par une très grande partie de la population et beaucoup de chasseurs ordinaires.)

 


 

Contacts : les adhésions de groupes et associations à la manifestation doivent être envoyées à
info@abolizionecaccia.it
Les actualités en temps réel sur facebook :
http://www.facebook.com/event.php?eid=222392361126280
Pour s'inscrire à la lettre d'info pour recevoir des infos sur la manifestation et sur les activités de promotion du référendum auxquelles tout le monde
peut participer (très important !) :
straccialacaccia@gmail.com

 

Un texte à lire sur le lobbying chasse dont l'un des auteurs est maître de conférence à l'université de Savoie

 


Lire la suite

Les chatons

14 Août 2011, 08:46am

Publié par amisdesbetes

 

 

bannière


                  LE PETIT CHAT


                                                  J'ai un petit chat
                                                                                                            Petit comme ça,
         Je l'appelle Orange.

                                                                                                                  Je ne sais pourquoi
                                                                  jamais il ne mange
    Ni souris ni rat

                                                                                         C'est un chat étrange
              Aimant le nougat
                                                                                                                                         et le chocolat.

                      Mais c'est pour cela,
                                                                                                 dit tante Solange
    Qu'il ne grandit pas

 

                                                               Maurice CARÊME


 

             Images du refuge "Amis des Bêtes"

Lire la suite

Formation : cinéaste animalier

10 Août 2011, 16:42pm

Publié par amisdesbetes

formations

 

L'IFFCAM  : Ecole de cinéma animalier, un établissement unique en Europe installé depuis 2004 à Coutières en Deux-Sèvres

 

3 diplômes et une formation professionnelle sont délivrés :

Nos formations s’appuient principalement sur des interventions de professionnels. Elles reposent sur des apports théoriques et techniques. Elles privilégient une pédagogie de projet. En D.U. comme en Master, chaque étudiant doit élaborer un projet de documentaire et le réaliser.

 

Objectifs des formations

Ces formations universitaires, uniques en Europe, visent à former des professionnels capables de :

  • Maîtriser les techniques de captation (cadre, prise de son) en milieu naturel et dans des environnements difficiles.

  • Maîtriser les techniques de la photographie en milieu naturel.

  • Maîtriser les techniques de montage, mixage, post production spécifiques au cinéma animalier et nature.

  • Mener à bien l'ensemble du processus de réalisation du documentaire animalier et nature, y compris les phases d'écriture de scénario et de relations avec la production et la distribution.

Présentation générale

La spécialité "Réalisation documentaire animalier" résulte d’un solide partenariat développé depuis 2004 entre l’Université de Poitiers et l’IFFCAM. L’IFFCAM est une régie du département des Deux-Sèvres, largement soutenue par la grande majorité des professionnels du cinéma animalier et le festival du cinéma animalier de Ménigoute, de renommée internationale.

Conditions d’admission

L’admission est assurée par un jury composé d’enseignants, d’enseignants chercheurs et de professionnels du cinéma animalier ou de la photographie nature. L’admission est réalisée en deux temps : sélection sur dossier puis entretien auprès du jury.
La formation est largement ouverte à des candidats dans le cadre de la formation continue, avec ou sans validation des acquis de l’expérience (VAE-VAP).

 

bloc-marque-iffcam

Lire la suite

Bravo à MICHEL

4 Août 2011, 16:11pm

Publié par amisdesbetes

Grâce à notre ami MICHEL  l'Association "Amis des Bêtes " était représentée à l'occasion de la manifestation anticorrida de MIMIZAN (Landes) Bravo à lui pour avoir fait ce déplacement! qui honore notre Association


bannière

L’EXPRESS Dimanche 31 juillet 201

 

 

 Mimizan: torse nu sur la plage couverts de faux sang pour dire non à la corrida 

publié le 23/07/2011 à 19:58 

clip image002


 

Des opposants à la corrida le 23 juillet 2011 à Mimizan

afp.com/Pierre Andrieu 

Fadjen est pr-sent2

 

MIMIZAN (Landes) - Des opposants à la corrida ont organisé samedi sur la plage principale de Mimizan (Landes) une opération d'information aux touristes pour dénoncer l'organisation d'une corrida dans la ville fin août, a constaté un photographe de l'AFP.

Dans une arène fictive sur le sable, simulée par des poteaux surmontés de drapeaux des pays européens et reliés les uns aux autres par des banderoles, quatre femmes et deux hommes se sont dénudés et allongés sur le sol, couverts de faux sang pour dénoncer l'organisation d'une corrida dans la ville le 27 août prochain.

clip image002

"On espère que notre action amènera le maire à revenir sur sa décision" de louer au club taurin local les arènes de la ville, a déclaré à l'AFP Christophe Leprêtre, responsable du réseau national de protection animale, Animavie.

Selon lui, "il n'existe pas de tradition taurine à Mimizan". Or "une loi stipule que l'on ne peut pas créer localement une tradition si elle n'existe pas depuis longtemps".

contre la corrida

"Je ne comprends pas que le maire puisse se comporter de manière illégale sans risque de sanction", a estimé M. Leprêtre.

"Il y a une tradition taurine dans les Landes", s'est défendu le maire, Christian Plantier (DVD). "Je suis pour le respect des lois et dans la mesure où l'illégalité n'est pas prouvée, il n'y a pas de problème pour moi" de louer les arènes, a-t-il dit.

Le responsable d'Animalia, soutenu par des associations anti-corrida, a indiqué qu'une plainte contre le club taurin de Mimizan avait été déposée.

De nombreuses banderoles proclamaient notamment "refusons la torture", "non à la honte française" ou "non à la barbarie au patrimoine culturel de la France".

La tauromachie a été recensée fin avril au patrimoine culturel immatériel de la France, qui est devenue le premier pays taurin au monde à effectuer cette démarche.

Par AFP

2011bis 62bPhotos envoyées par Michel

Lire la suite