Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Laurent Wauquiez promet aux chasseurs plus de subventions et moins de règles

10 Décembre 2015, 18:16pm

Publié par amisdesbetes

Laurent Wauquiez promet aux chasseurs plus de subventions et moins de règles
Laurent Wauquiez promet aux chasseurs plus de subventions et moins de règles

"Dans mes actions, j’ai toujours veillé à financer les actions liées au monde de la chasse (saisons de la chasse, rassemblements, manifestations…).
Si nous sommes élus, les choses seront claires, nous serons enfin attentifs à assurer un juste rééquilibrage des subventions qui ont beaucoup trop profité ces dernières années à des écologistes dogmatiques et guidés par des motifs purement idéologiques. Attaché à la défense de l’ensemble des territoires ruraux, je refuse que la nature puisse continuer à faire l’objet d’un excès de réglementations déconnectées des réalités du terrain et qui paralysent nos territoires."
(extraits de la lettre aux chasseurs de la tête de liste CPNT-LR-MoDem-PCD-UDI)

Lettre de Laurent Wauquiez aux chasseurs :

Madame, Monsieur,

Dans quelques jours auront lieu les prochaines élections régionales. Le 6 décembre, je serai ainsi candidat pour redonner un nouveau souffle à la région Rhône-Alpes-Auvergne et mettre fin à la gestion désastreuse de l’actuelle majorité. Ma volonté est claire : je souhaite que nous remettions notre région au service de ses habitants et de nos territoires, et c’est pour cette raison que je tenais à vous écrire personnellement.

La fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes au 1er janvier prochain entraînera en juillet 2016 celle des fédérations régionales de chasse auvergnate et rhônalpine. Ce rapprochement représente un enjeu indéniable pour notre future région qui comptera alors 136 000 chasseurs et constituera la troisième région cynégétique de France.

Malheureusement, l’actuelle majorité socialiste à la tête de la Région, sous la pression d’Europe Ecologie les Verts résolument hostile à la chasse, est incapable de reconnaître son importance, sa vitalité, ni-même les atouts qu’elle peut offrir à notre territoire. Otage du mouvement écologiste, le président Jean-Jack Queyranne s’enferme dans une vision caricaturale où chasse et respect de l’environnement seraient forcément antinomiques. Élu d’un département rural, la Haute-Loire, je sais pourtant combien la chasse constitue un formidable atout pour notre région.

Venant d’une famille de chasseurs, j’ai toujours été aux côtés des chasseurs, et je me suis toujours élevé contre les caricatures insupportables qui en étaient faites. Dans mes actions, j’ai toujours veillé à financer les actions liées au monde de la chasse (saisons de la chasse, rassemblements, manifestations…).

On l’ignore trop souvent, mais la chasse est d’abord une activité créatrice d’emplois, puisqu’elle génère plus de 25 800 emplois permanents en France, dont 11% dans notre future grande région. Son rôle économique est bien réel : passion sincère et enracinée, la chasse occupe une place fondamentale dans les milieux ruraux où elle contribue au maintien des traditions et de la biodiversité, mais aussi à la promotion des produits de nos terroirs.

C’est la raison pour laquelle je tiens à ce que les chasseurs occupent une place à part entière, à nos côtés, dans la construction de la grande région Rhône-Alpes-Auvergne. Les fédérations cynégétiques ont depuis longtemps montré leur attachement à la préservation de la nature et leur souci de transmettre cette valeur aux générations futures avec bon sens et pragmatisme. Il est donc devenu urgent de rétablir une relation de confiance entre les
chasseurs et les pouvoirs publics locaux.

Notre liste de rassemblement de la droite et du centre a la chance de pouvoir compter sur de nombreuses personnalités engagées aux côtés des chasseurs, telles qu’Etienne BLANC (député-maire de Divonne-les-Bains), Philippe MEUNIER (député du Rhône), Denis BARATAY (représentant de Chasse, Pêche, Nature et Traditions), Gérard AUBRET (président de la Fédération régionale des Chasseurs) ou encore Bernard FAUREAU (ancien président de la Fédération de l’Allier).

Si nous sommes élus, les choses seront claires, nous serons enfin attentifs à assurer un juste rééquilibrage des subventions qui ont beaucoup trop profité ces dernières années à des écologistes dogmatiques et guidés par des motifs purement idéologiques. Attaché à la défense de l’ensemble des territoires ruraux, je refuse que la nature puisse continuer à faire l’objet d’un excès de réglementations déconnectées des réalités du terrain et qui paralysent nos
territoires.

Enfant de cette région, j’aime notre territoire, et je refuse que l’on nous dicte depuis Paris comment nous devons vivre, au mépris de nos traditions. Vous pouvez donc compter sur moi pour porter la voix de nos territoires et me battre pour lui donner le nouvel élan qu’elle mérite tant.

Ensemble, je suis convaincu que nous serons capables d’apporter un nouveau souffle à notre région !

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments dévoués.

Laurent Wauquiez

Commenter cet article

huguenet 10/12/2015 20:08

Inutile de lire tout l'article.... le première phrase suffit à ma décision de ne pas voter pour un bonhomme pareil......