Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association Amis des Bêtes

Elections européennes : votons utile

18 Avril 2014, 07:08am

Publié par amisdesbetes

Clip de la FBB

25 mai 2014 : Nos voix pour les animaux !

Les quelques avancées (trop rares) obtenues ces dernières années dans le domaine de la condition animale, l’ont été par les réglementations européennes. Que ce soit l’interdiction des tests sur animaux pour les cosmétiques, l’adoption de l’embargo européen sur les produits issus du phoque, l’interdiction d’importer et de commercialiser les peaux de chats et de chiens, l’obligation légale de tenir compte "des exigences du bien-être des animaux en tant qu’êtres sensibles", etc., tout cela nous le devons à l’Europe et, en premier lieu, au Parlement qui a souvent été un allié précieux pour les défenseurs des animaux.

Coalition européenne pour les animaux

La Fondation Brigitte Bardot, membre d’Eurogroup for Animals, a participé activement à la campagne Vote for Animals (voir lien colonne de droite), en rencontrant et en sensibilisant de nombreux élus dont certains ont accepté de signer un engagement pour la protection des animaux, comprenant sept points principaux :

1) Travailler pour assurer qu’une loi cadre, sur la protection des animaux, proposant le plus haut niveau de bien-être possible soit adoptée (pour tous les groupes d’animaux, y compris les animaux de compagnie et les animaux sauvages),

2) Réduire la durée du transport des animaux vivants et la densité de chargement (animaux partant à l’abattoir ou à l’engraissement),

3) Promouvoir le développement et la validation des méthodes alternatives afin de réduire le nombre d’animaux expérimentés (plus d’un million d’européens viennent de signer une Initiative Citoyenne Européenne demandant l’arrêt de l’expérimentation animale),

4) Veiller à ce que le bien-être animal soit clairement inclus dans l’accord commercial UE-Etats Unis (très important car les normes européennes, plus élevées qu’ailleurs généralement, peuvent pénaliser les producteurs sur le marché mondial et sur leur propre marché si celui-ci n’est pas « protégé » ou si des normes équivalentes ne sont pas imposées aux produits commercialisés au sein de l’UE),

5) Introduire une législation interdisant le clonage d’animaux pour l’alimentation,

6) Développer des normes européennes pour l’élevage et le commerce des animaux de compagnie (actuellement les animaux de compagnie sont peu visés par les réglementations européennes alors qu’ils sont produits dans des élevages intensifs, transportés et vendus dans des conditions inacceptables),

7) Travailler à la réduction du nombre d’espèces "exotiques" proposées à la vente et veiller à leur bien-être (animaux ne disposant pas toujours d’un milieu approprié et pouvant représenter une menace pour les espèces locales).

Dans notre région sud-est ont signé : Françoise Grossetête et Michèle Rivasi

Commenter cet article